Sindika Dokolo balaie les accusations de corruption contre Isabel dos Santos | Afrique | DW | 02.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Sindika Dokolo balaie les accusations de corruption contre Isabel dos Santos

Une enquête journalistique accuse la milliardaire Isabel dos Santos d’avoir "siphonné les caisses du pays". Son époux, Sindika Dokolo, s’est défendu des accusations de corruption portées contre le couple.

Écouter l'audio 02:16

'C'est vraiment un déni de justice' (Sindika Dokolo)

(Actualisé le 20.01.2020)

L'enquête du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a été publiée dimanche (19.012020).  

Les 36 médias internationaux membres du consortium, parmi lesquels la BBC, le New York Times ou Le Monde, ont mobilisé 120 journalistes dans une vingtaine de pays pour exploiter une fuite de 715.000 documents et révéler "comment une armée de sociétés financières occidentales, d'avocats, de comptables, de fonctionnaires et de sociétés de gestion ont aidé" la fille de l'ex-président angolais "à cacher des avoirs aux autorités fiscales".

 

Dans le viseur de la justice angolaise 

 

Selon la justice angolaise, Isabel dos Santos, avec son époux d'origine congolaise Sindika Dokolo et leur conseiller financier portugais Mario da Silva, ont détourné plus d'un milliard de dollars d'argent public.

La justice angolaise s'en prend à la "princesse" dos Santos

 

Dans une interview qu'il nous a accordée il y a deux semaines (02.01.2020), Sindika Dokolo a rejeté les accusations qui pèsent contre lui et son épouse, présentée comme la femme la plus riche d'Afrique.  

 

Écouter l'audio 02:13

"Derrière, il y a une attaque délibérée contre dos Santos" (Sindika Dokolo)

Audios et vidéos sur le sujet