Scandale à la tête du FMI | International | DW | 15.05.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Scandale à la tête du FMI

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international, a été inculpé pour aggression sexuelle aux Etats-Unis. Il va plaider non coupable. Le coup est dur pour le FMI et le parti socialiste français.

default

Quelle que soit l'issue de cette affaire, elle devrait porter un coup fatal à la carrière de DSK

Dominique Strauss-Kahn, patron du Fonds monétaire international, a été inculpé pour aggression sexuelle, tentative de viol et de séquestration aux Etats-Unis, quelques heures après son arrestation samedi à l'aéroport JFK de New-York. Il est placé en garde à vue et devrait être présenté à un juge. Cette arrestation fait suite à une plainte portée par une employée de l'hôtel Sofitel où il séjournait. Selon des médias locaux, la femme de ménage est entrée dans la chambre de DSK pensant qu'elle était inoccupée. Il serait ensuite sorti nu de la salle de bain et l'aurait agressé sexuellement. Des sources policières révèlent que le patron du FMI aurait quitté précipitamment l'hôtel, en abandonnant son téléphone portable et ses effets personnels. Il a ensuite été interpellé à bord d'un avion qui devait l'emmener en Europe. Il devait notamment se rendre à Berlin pour y rencontrer la chancelière Angela Merkel. Les pourparlers prévus ce dimanche sur la crise de la dette dans la zone euro ont été annulés. L'avocat de Dominique Strauss Kahn déclare que son client nie tous les faits et qu'il va plaider non coupable.

Dominique Strauss-Kahn Verhaftung New York USA

La police devant le fameux hôtel Sofitel à New-York

Réactions

De son côté, le Fonds monétaire international n'a souhaité ne faire aucun commentaire sur cette affaire, tout en précisant qu'elle restait "pleinement opérationnelle". En l'absence de DSK, c'est son adjoint, l'Américain John Lipsky qui le remplace. Cette arrestation est aussi un coup dur pour les socialistes français. Economiste reconnu, Dominique Strauss-Kahn était plébiscité dans tous les sondages, il était même donné vainqueur face à Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2012, même si ni l'un ni lautre n'avaient officiellement annoncé leur candidature. Ce scandale bouscule à coup sûr la donne politique en France. Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste, a appelé les socialistes à rester "unis et responsables" face à "un coup de tonnerre". De son côté, le gouvernement appelle pour l'instant à respecter "la présomption d'innocence". Enfin, la Grèce a fait part de sa crainte que cette affaire ne provoque des retards dans la mise en oeuvre du plan de sauvetage de 110 milliards d'euros du FMI et de l'Union européenne.

Dominique Strauss-Kahn a été nommé en septembre 2007 à la tête du FMI pour un mandat de cinq ans. En 2008, il avait déjà fait la Une de la presse pour une relation extra-conjugale avec une ex-responsable du département Afrique. L'enquête avait conclu qu'il n'y avait eu ni harcèlement, ni favoritisme, ni abus de pouvoir.

Auteur : Cécile Leclerc (avec AFP, Reuters)
Edition : Moulay Abdel Aziz

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !