Rwanda : Victoire Ingabire dénonce à nouveau des intimidations du régime | Afrique | DW | 15.06.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Rwanda : Victoire Ingabire dénonce à nouveau des intimidations du régime

Le Bureau des investigations a perquisitionné samedi (13.06.20) le domicile de l'opposante. On lui reproche d'avoir des liens avec des groupes terroristes.

Écouter l'audio 02:12

"Je suis surveillée H24 comment puis-je dans ce cas collaborer avec des terroristes?"

"Je ne baisserai jamais les bras, je continue ma lutte et le FPR doit le comprendre". Ces propos sont de Victoire Ingabire. L’opposante rwandaise réagit ainsi à la perquisition effectuée chez elle ce week-end par le bureau national des investigations. Une perquisition qui fait suite à l’arrestation d’un Rwandais du nom de Gaston Munyabugingo, ami de Victoire Ingabire. Celui-ci tentait, selon les enquêteurs, de rejoindre des groupes armés hostiles au régime de Kigali. 

Tout en reconnaissant ses liens d’amitié avec Gaston Munyabugingo, l’opposante nie toute collaboration avec lui pour regagner des groupes terroristes vu que ce dernier est un membre du parti au pouvoir.

D’autres suspects seraient dans le viseur des autorités dans cette affaire, selon le Bureau des enquêtes. Me Bernard Ntaganda, président du parti PS Imberakuri, une formation politique non reconnue par les autorités rwandaises, est lui aussi visé.

Pour la présidente du parti Dalfa Umurinzi, non reconnu, mais qui est l’une des rares opposantes au président Paul Kagame, il s’agit encore une fois de manœuvre du régime de Kigali visant à l’intimider.

Cliquez sur la photo ci-dessus pour l'écouter.

Audios et vidéos sur le sujet