Rien ne va plus à la Bundeswehr | Allemagne | DW | 27.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Rien ne va plus à la Bundeswehr

Le rapport 2008 sur l'état de l'armée allemande a été présenté hier aux députés du Bundestag. Il dresse un tableau des manquements aux droits fondamentaux des soldats, tout en informant le Parlement sur leur condition.

default

Burocratique, mal organisée et sous-financée. Pour de nombreux soldats, voici trois termes qui qualifient parfaitement leur employeur : la Bundeswehr. Dans son rapport, Reinhold Robbe se fait l'écho de ces préoccupations et se demande si l'armée allemande est une armée moderne. Les témoignages recueillis parlent d'eux même. Un des officiers interrogé par Reinhold Robbe lui a rapporté qu'il était obligé d'aller à l'encontre des réglementations en vigueur pour pouvoir faire fonctionner sa caserne. L'argent manque, le matériel est dépassé, les propositions d'améliorations atterissent dans les poubelles : derrière les coulisses, la Bundeswehr semble manquer de tout. Reinhold Robbe affirme en tout cas qu'une armée moderne et flexible aurait un autre visage :

"Les soldats et les soldates sont vraiment fatigués d'entendre toujours la même chanson pour expliquer pourquoi certaines choses ne fonctionnent pas"

Bericht des Wehrbeauftragten Robbe

Reinhold Robbe, délégué parlementaire auprès de la Bundeswehr a remis hier son rapport au président de la chambre basse du Parlement allemand, Norbert Lammert.


Le député social-démocrate, qui en est déjà à son quatrième rapport, se demande aussi si la Bundeswehr peut encore attirer des jeunes personnes qualifiées. Pour certains domaines, la réponse est claire. Il manque par exemple 400 officiers au service santé de l'armée :

„Entre temps, ce n'est un secret pour personne. Cela fait des années déjà que la situation du personnel du service central de santé est dramatique. L'année dernière c'était encore pire. Ce n'est pas pour rien que près de 100 médecins ont quitté le service"

50 Jahre Bundeswehrkrankenhaus Hamburg


Pourquoi ces départs ? Les raisons les plus souvent invoquées sont soit la lourdeur de la burocratie, soit la pression que représentent les engagements de la Bundeswehr à l'étranger. Reinhold Robbe réclame plus d'argent pour les forces armées mais pas seulement. Il a observé qu'il existait aussi un autre problème, plus difficile à surmonter : celui de l'acceptation et de l'image de l'armée dans la société.

„Je souhaiterais que les gens fassent davantage preuve de solidarité et de compassion pour ces personnes qui ont la difficile tâche de servir notre pays, qu'ils s'intéressent tout simplement à la manière dont vivent les militaires et quelles privations ils doivent endurer"

BdT Bundeswehr Übergabe der Überreste der gefallenen Soldaten


Reinhold Robbe a notamment fait remarquer que contrairement à d'autres pays, la Bundeswehr était rarement thématisée que ce soit par les écrivains, les metteurs en scène ou autres professionnels allemands de la culture. Quant à l'opinion publique, il faut le plus souvent qu'un soldat perde la vie, pour qu'elle s'intéresse brièvement à son armée.

  • Date 27.03.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/HKmn
  • Date 27.03.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/HKmn