Des drones pour livrer des médicaments en RDC | Afrique | DW | 18.11.2021

Découvrez le nouveau site de DW Afrique

Testez en exclusivité la version beta de DW Afrique. Votre avis peut nous aider à améliorer le nouveau site.

  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Des drones pour livrer des médicaments en RDC

En RDC, les médicaments sont transportés grâce aux drones dans certaines régions difficiles d'accès. Une méthode qui pourrait être utile pour le transport des vaccins anti Covid-19.

L'accès aux vaccins anti Covid-19 reste compliqué pour les pays à faible revenus. Quand ces pays parviennent à avoir des doses à disposition, ils se heurtent à d'autres problématiques comme la méfiance des populations mais aussi des soucis logistiques comme le transport des vaccins dans les zones reculées.

En RDC, un système de livraison de produits pharmaceutiques via des drones a été mis en place. Ce système existait déjà au Rwanda et il pourrait désormais servir à livrer les vaccins contre la Covid-19. 

Lire aussi : Des drones dans le ciel congolais

Réduire les inégalités

Archimede Makaya et ses collègues installent un drone sur le site de décollage et mettent le système sous tension.

Au milieu de la jungle congolaise, près de la ville de Mbandaka, les médicaments sont transportés grâce à cette technologie moderne.

"Cela permet d'améliorer la remontée des échantillons biologiques vers les sites d'accessibilité très difficile. Par conséquent, le drone permet de réduire les inégalités dans les soins de santé", explique Archimede Makaya qui coordonne le projet. 

Le drone qui appartient à une entreprise privée a une autonomie de vol de 200 kilomètres. Il pourrait également servir à transporter les vaccins contre le coronavirus s'il y en avait à disposition, selonArchimede Makaya : " pour lutter contre une pandémie, cela ne doit pas être l'affaire que d'une partie de la population et qu'on laisse les autres ", précise t-il. Et il assure être "prêt à aider le gouvernement pour la distribution."

Opération de désinfection à Mbandaka.

Opération de désinfection à Mbandaka.

La mégapole de Mbandaka est située au milieu de la forêt tropicale sur les rives du fleuve Congo. Personne dans la ville commerçante ne sait combien de cas de Covid-19 il y a eu jusqu'à présent. Très peu de gens se sont fait tester, mais ils sont nombreux à être favorables à la vaccination.

"Si notre gouvernement a la possibilité de nous faire vacciner, eh bien c'est normal", estime un habitant et pour un autre "c'est une bonne chose. Tout comme lorsque nous vaccinons les enfants contre des maladies comme la polio."

Lire aussi : Covid-19 : les Congolais hésitent à se faire vacciner

Rester vigilant

Au centre de santé de Mbandaka, le docteur Jean-Robert Isandjola coordonne les programmes nationaux de vaccination.

Cliquez pour écouter l'audio

Il sait exactement à quel point il est important de lutter contre la Covid-19 et d'autres maladies virales. La ville est en effet entourée par la forêt tropicale et l'homme y pénètre de plus en plus. Les maladies d'origine animale peuvent donc aisément se propager au sein de la population locale.

Lire aussi : Pas d'Ebola en Centrafrique, mais la vigilance reste de mise

Récemment, des gens sont tombés malades du virus Ebola dans la région. Il est donc essentiel de surveiller les cas de maladie, explique le docteur Jean-Robert Isandjola. Il lance un appel à ses concitoyens : "Nous devons rester très vigilants par rapport à tous les cas, par rapport à toutes les situations inhabituelles qui peuvent arriver. "

Selon le médecin, la vigilance doit être de mise car au vu le contexte, il n'est pas exclu que la prochaine épidémie vienne de cette région. Les conditions sont réunies pour un tel scénario.