RDC : Sylvestre Ilunga Ilunkamba a démissionné | Afrique | DW | 29.01.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

RDC : Sylvestre Ilunga Ilunkamba a démissionné

Le Premier ministre a remis ce vendredi la démission de son gouvernement au président Félix Tshisekedi à la suite de la motion de censure votée par l’Assemblée nationale.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba a rendu sa démission ce vendredi 29 janvier au président Tshisekedi

Sylvestre Ilunga Ilunkamba a rendu sa démission ce vendredi 29 janvier au président Tshisekedi

La démission du gouvernement de Sylvestre Ilunga Ilunkamba est la conséquence de la motion de censure votée largement par l’Assemblée nationale, mercredi dernier (27.01.2021). Un nouveau Premier ministre devrait être désigné dans les jours qui viennent en vue de la formation d’une nouvelle coalition gouvernementale.

Une coalition plus large dans laquelle on devrait retrouver notamment les partis de Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, deux anciens alliés de Félix Tshisekedi. 

Coalition hétéroclite
Jean-Pierre Bemba a décidé de soutenir Félix Tshisekedi

Jean-Pierre Bemba a décidé de soutenir Félix Tshisekedi

Dénommée "l’union sacrée de la nation", la nouvelle majorité gouvernementale devrait également inclure des formations proches de l’ex-président Joseph Kabila. 

Une composition donc très hétéroclite avec des intérêts divergents selon Trésor Kibangula, analyste politique au Groupe de recherche sur le Congo. "Il y a des alliés d’hier de Félix Tshisekedi, c’est à dire Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi qui rejoignent le bateau parce qu’il faut aussi avoir un regard sur les reformes électorales à venir. Il y a Félix Tshisekedi qui doit défendre un bilan en 2023. C’est une coalition très délicate avec des acteurs aux intérêts divergents. Une coalition qui reste très fragile. Tout dépendra de la capacité du président à imposer un rythme de travail et les priorités de réformes", estime l'analyste.

Lire aussi →RDC : divorce consommé entre Tshisekedi et Kabila

"Il faut privilégier le Congo"

Proche de l'ancien président Joseph Kabila, Sylvestre Ilunga Ilunkamba avait été visé mercredi par une motion de censure largement adoptée par l'Assemblée nationale y compris par des députés de sa propre famille politique.

Lambert Mendé est député et proche de Joseph Kabila. Il faut, dit-il, privilégier le Congo et c’est ce qui explique son adhésion à la nouvelle coalition. "Nous avons estimé que c’était l’intérêt de nos électeurs qui souhaitent que les bisbilles au sein de la classe politique prennent fin. L’Afrique ou la RDC a plus besoin de cohésion que de mimétisme institutionnel qui fait qu’il faut qu’il y ait une opposition et une majorité qui passent leur temps à se rentrer dedans pendant que le pays va à vau-l'eau", explique le député.

Lire aussi →"Les jours de Ilunkamba sont comptés", Israël Mutala (analyste)

Profil du futur Premier ministre
Moïse Katumbi va lui aussi rejoindre la nouvelle coalition

Moïse Katumbi va lui aussi rejoindre la nouvelle coalition

Après la démission de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, les Congolais pourraient connaître dans quelques jours, le nom de leur futur Premier ministre.

Sur le profil de ce futur Premier ministre, l’analyste politique Trésor Kibangula affirme que Félix Tshisekedi va opter pour "Un Premier ministre docile qui ne pourrait pas lui mettre encore des bâtons dans les roues. Donc, un Premier ministre qui ne lui ferait pas de l’ombre."

Écouter l'audio 02:25

"Il lui faudrait un Premier ministre docile", Trésor Kibangula (analyste politique)

Félix Tshisekedi avait annoncé le 6 décembre 2020 l’échec et la fin de la coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila et s’était engagé à former une nouvelle coalition gouvernementale. Il a désormais les coudées franches pour former cette nouvelle coalition.

La rédaction vous recommande