RDC: la maison Schengen a rouvert ses portes et change de nom | Afrique | DW | 06.03.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

RDC: la maison Schengen a rouvert ses portes et change de nom

Fermée début février 2018, la maison Schengen de Kinshasa a rouvert ses portes.  Sa réouverture marque le début d'une normalisation des relations entre l’Union européenne et la RDC.

Écouter l'audio 03:49

"On assiste à la normalisation progressive des relations entre la RDC et l’UE." (Dieudonné Wamu Oyatambwe-GRIP)

La maison Schengen de Kinshasa avait été fermée par les autorités congolaises, en mesure de rétorsion contre la Belgique qui avait suspendu sa coopération avec le gouvernement congolais. La réouverture de cette structure qui centralise les demandes de visa Schengen marque le début d'une normalisation des relations entre l’Union européenne et la République démocratique du Congo.

Dans un communiqué, le chargé d'affaires de l'ambassade de Belgique en RDC a salué la réouverture de la maison Schengen qui s’appelle désormais le Centre européen des visas.


Cette réouverture va faciliter la tâche aux Congolais désireux de se rendre en Europe, a en substance déclaré Philippe Bronchain.

"Je me réjouis que la maison Schengen rouvre ses portes pour permettre à nos compatriotes d'obtenir leur visa à partir de la République démocratique du Congo. Il y a un accord qui a été trouvé de telle sorte qu'après l'ouverture, on devra songer à supprimer ces sanctions qui n'ont pas de raison d'être", s’est réjoui le Premier ministre sortant, Bruno Tshibala Nzenze.

Écouter l'audio 17:44

Bruno Tshibala(Premier ministre) : "Je me réjouis que la maison Schengen rouvre ses portes."

Critiques

Beaucoup  d’analystes sont eux aussi soulagés par la réouverture de la maison Schengen ou plutôt désormais du Centre européen des visas… même s’ils formulent quelques critiques.

Écouter l'audio 04:38

Boniface Mabanza (Expert de la KASA) : "Félix Tshisekedi serait très embarrassé s’il demande la levée des sanctions de l’UE contre les proches de Kabila."

En effet, Boniface Mabanza, coordinateur de la KASA, une ONG chrétienne basée à Heidelberg en Allemagne, estime que c’est un signal positif pour la normalisation des relations entre certains pays membres de l’Union européenne et Kinshasa.

Une analyse que partage aussi le politologue Dieudonné Wamu Oyatambwe. Cependant, le  chercheur au Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité se pose quelques questions.

"Je pense que ça augure d'une normalisation progressive des relations entre la RDC et l'Union européenne. Mais cela étant dit, la maison elle-même, le centre européen des visas, ce n'est pas tout à fait compréhensible que cette maison soit ouverte au Congo et nul part ailleurs. Depuis qu'elle a été ouverte, les demandeurs de visas du Congo n'ont pas été forcement été mieux traités que quand ils demandaient individuellement leur visa auprès des différentes ambassades."

Coopération entre États

Créée le 5 avril 2010, la maison Schengen, rebaptisée centre européen des visas est un centre commun de réception des demandes de visas à destination de la Belgique et des 17 États Schengen. Cette coopération entre plusieurs États de l’espace de libre circulation Schengen a été créée à initiative de la Belgique et du Portugal.

Seules l'Espagne, la Suisse et la Grèce ne font pas partie de cette structure.


Une vingtaine de personnes, hostiles à la Belgique et encadrées par la police, ont manifesté devant le nouveau centre en scandant : "Maison Schengen, des voleurs". Ils ont ainsi protesté contre le fait que le Centre européen des visas soit dirigé par la Belgique, ancienne puissance coloniale qui entretient de relations en dents de scie avec la RDC.

Enfin, pendant la campagne électorale, l'actuel président congolais et ancien opposant Félix Tshisekedi avait promis la réouverture de l'institution, en cas de victoire.

 

Audios et vidéos sur le sujet