Jean-Marc Kabund désormais rival de Félix Tshisekedi? | Afrique | DW | 19.07.2022
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Jean-Marc Kabund désormais rival de Félix Tshisekedi?

Sept mois après sa destitution puis son exclusion en janvier dernier de la tête de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) au pouvoir, Jean-Marc Kabund refait parler de lui.

Jean-Marc Kabund

Jean-Marc Kabund

Au cours d’un point de presse organisé le lundi 18 juillet à Kinshasa, l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale a notamment annoncé la création de sa propre formation politique : l’Alliance pour le changement. "Ce nouveau parti se veut le champion de la pratique de l’équité, de la justice et du droit, de la protection et la sécurité sociale, ainsi que de la quête permanente du bonheur partagé.

"Jean-Marc Kabund est obligé de se positionner contre Félix Tshisekedi" (Bob Kabamba)

En réalisant un équilibre intelligent, entre l’état, le patronat et le salarié, en mettant en œuvre des mécanismes nouveaux de redistribution équitable des richesses du pays, et de contrôle des finances publiques tout en combattant la corruption, l’impunité, le tribalisme, le trafic d’influence, le clientélisme, lenépotisme, et le laxisme baillant, dans la gestion de la chose publique", a en substance déclaré à la presse Jean-Marc Kabund. Il a également accusé le président Félix Tshisekedi de vouloir préparer un glissement du calendrier électoral, c'est-à-dire ne pas organiser les élections générales de fin 2023 à la date prévue.

En décidant d’opter pour un ton offensif, Jean-Marc Kabund se positionne-t-il comme un potentiel rival du président Félix Tshisekedi ? Oui, répond, Bob Kabamba, professeur de sciences politiques à l'Université de Liège en Belgique. 

Cliquez sur la photo (ci-dessus) pour écouter l'interview.

La rédaction vous recommande