1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW

RDC : l'impact de l'incendie d'entrepôts de la CENI à Bukavu

Wendy Bashi
31 juillet 2023

Au registre des dégâts matériels, la CENI dénombre 963 des 1292 machines à voter calcinées ainsi que des groupes électrogènes et des motos. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 28 au 29 juillet.

https://p.dw.com/p/4UbiO
ARCHIVES | République démocratique du Congo Kinshasa | Commission électorale indépendante en feu (Photo d'archive de 2018)
La CENI rassure : l'incendie de ses entrepôts à Bukavu ne va pas retarder l'ouverture des bureaux de réception et traitement des candidaturesImage : John Wessels/AFP/Getty Images

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de République démocratique du Congo (RDC) a dressé le bilan des pertes en attendant des enquêtes approfondies en vue de déterminer l’origine de l’incendie de ses entrepôts à Bukavu.

La CENI tient également a rassuré que ce drame ne va pas retarder l’ouverture des bureaux de réception et de traitement des candidatures pour les députés provinciaux et les conseillers communaux prévu ce 03 août.

Un tel incident pourrait aussi avoir un impact sur la suite du processus électoral en cours. 

Jérome Bonso est le secrétaire permanent de la plateforme Agir pour les élections transparentes et apaisées (AETA), il rappelle que le matériel qui est parti en fumée a été commandé au préalable. Si ce matériel venait à être remplacé, il faudrait tenir compte du délai entre la période d’exécution et celle d’expédition de la commande. Cela va également nécessiter de mobiliser des moyens supplémentaires.

 " Le gouvernement central, doit d’urgence, à travers la Commission Electoral nationale indépendante disponibiliser les moyens financiers afin de passer une commande de sorte qu’on puisse remplacer le matériel usé. Quand on utilise du matériel sur mode d’urgence pour une commande aussi spéciale cela va augmenter le coût alors que nous sommes butés par les moyens financiers," précise Jérôme Bonso à la Deutche Welle.

"Ces opérations électorales seront certainement décalées" (Bob Kabamba)

Des précédents en 2018

Le politologue Bob Kabamba rappelle pour sa part que plus l’on approche des échéances électorales, plus est grande la capacité des forces qui essaient d’influer pour que les élections n’aient pas lieu ou pour leur donner un caractère chaotique.

Pour lui, cet incendie ne peut être que criminel. Il insiste sur le fait qu’il faut bien se rendre compte que certaines personnes se sont senties exclues du processus et ne veulent pas qu’il se poursuive.

"Ces opérations électorales seront certainement décalées. Les délais constitutionnels qui sont contraignants vont amener la CENI à pouvoir évoquer des problèmes techniques dans la suite de ce processus. Et en évoquant des problèmes techniques, il va certainement y avoir un décalage du processus électoral et qui pourrait même aller au-delà du délai constitutionnel. "

En décembre 2018, près de 80% des machines à voter prévues pour les élections dans la ville de Kinshasa avaient été détruites lors d’un incendie  survenu dans un entrepôt de la CENI à quelques semaines des élections.