1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Des déplacés du territoire de Rutshuru font la queue pour déjeuner dans la zone d'attente de Nyakabande à Kisoro, en Ouganda
La crise dans l’Est de la RDC entraîne aussi des milliers de déplacés Image : Badru Katumba/AFP/Getty Images

Nord-Kivu : l’approvisionnement des populations perturbé

Pascal Mapenzi
8 décembre 2022

Le trafic routier a été coupé entre Goma et d’autres villes. Ce blocage perturbe l’approvisionnement en nourriture entre Goma et plusieurs agglomérations.

https://p.dw.com/p/4KgeP

Cette situation est la conséquence de l’occupation, par lesrebelles du M23, des villes de Rutshuru et Kiwanja, dans la province du Nord-Kivu. A Butembo, une ville située à près de 300 kilomètres de Goma, des conducteurs automobiles, qui ont l’habitude de transporter des passagers, en profitent pour emporter aussi des légumes et des poissons, en empruntant une autre route entre les deux villes. Mais la durée du voyage fait que les denrées transportées arrivent souvent en mauvais état de conservation.

Kavira est vendeuse de thomsons, une variété de poissons frais qui provient de Goma, très consommée dans les ménages à Butembo et Beni. Mais comme plusieurs autres vendeuses, elle n’a plus de marchandise sur son étalage au marché central de Butembo. 

La ville n’est plus régulièrement approvisionnée en thomsons depuis que le trafic routier entre Goma et Butembo a été suspendu, suite à l’occupation de Rutshuru et Kiwanja par le M23. 

Désespoir des populations

Seuls quelques chauffeurs courageux contournent la nationale numéro 4 pour approvisionner la ville. Visiblement désespérée, la vendeuse Kavira voit une voiture qui arrive de Goma, elle se précipite à l’agence de voyage pour s’approvisionner.

"Il y a une grande pénurie sur le marché" (Vendeuse de poissons)

"A Goma, il y a un commerçant qui s’est sacrifié et qui parcourt la route Goma-Butembo en passant par Kitsanga pour nous approvisionner, explique Kavira à la DW. Pour arriver ici, cela prend entre quatre jours et une semaine. C’est comme ça que de grandes quantités de poissons nous arrivent déjà pourris. Et quand ils arrivent, les propriétaires haussent le prix d’achat en tenant compte des dépenses réalisées en chemin. Ce ne sont pas de bonnes affaires, nous sommes en train de tout perdre. Depuis la guerre de Kiwanja, il y a une grande pénurie sur le marché."

Le chauffeur qui vient d’arriver fait partie d’autres qui ont trouvé une alternative pour arriver à Goma ou à Butembo sans passer par Kiwanja et Rutshuru. 

Ils contournent par Kichanga, en territoire de Masisi, dans la même province, et voyagent plusieurs jours avant d’arriver à destination. 

Des routes en mauvais état

Les jeunes congolais rejoignent l'armée pour combattre les rebelles
L'escalade des affrontements contre les rebelles du M23 dans l'est de la RD Congo incite les jeunes Congolais à rejoindre l'armée. Image : Benjamin Kasembe/DW

Un long trajet, sur une route très délabrée, et à ceci s’ajoutent les tracas mécaniques. Japhet décrit le calvaire vécu sur cette route. 

"La route est très mauvaise là-bas, nous passons par Mweso et Kitsanga. Il y a ceux qui font quatre jours, trois jours parfois avec beaucoup de pannes en route, raconte le conducteur. Nous souffrons beaucoup en route mais que faire ! Il y a ceux qui envoient à leurs enfants des bananes plantains, mais quand nous trainons en route, elles pourrissent. Il y a aussi des poissons frais Thomson qui pourrissent en route. Nous sommes obligés de les jeter en chemin. Par chance, certains arrivent à destination. Regarde mon collègue-là qui vient d’arriver après une semaine de voyage, tu penses vraiment que les poissons qu’il transporte sont encore en bon état ? Il va les jeter !"

Notons qu’à la rareté et la cherté des produits sur les marchés de Butembo et de Goma s’ajoute la hausse du prix du transport pour les passagers qui empruntent cette déviation entre Goma et Butembo.  

Dans certaines agences de voyage, le prix pour un voyage en voiture est passé de 30 à 50 euros.