RCA : concrétiser l′accord de paix | Afrique | DW | 16.04.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

RCA : concrétiser l'accord de paix

Des représentants de l'UA, de l'ONU et de l'Union Européenne sont en Centrafrique pour suivre l’accord de paix signé entre le pouvoir et les groupes armés.

Cette mission est assignée au Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smail Chergui, au Secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, et au Directeur Afrique de l'Union Européenne (UE), Koen Vervaeke.

La mission a un double objectif : encourager les parties signataires de l’accord de paix au respect de leurs engagements et mobiliser les partenaires à s’investir pour la mise en œuvre dudit accord. 

"Le moment de taire les armes était venu et ça, ça s’applique pour tout le monde. Et c’est l’un des objectifs de cette mission conjointe, faire en sorte qu’on puisse rappeler aux uns et aux autres la responsabilité qui est la leur et qui découle de cet accord.

Nous ne nous faisons aucune illusion qu’il y a encore beaucoup de travail à faire sur le terrain pour mettre définitivement derrière soi cette page hideuse. Donc nous avons besoin de tous pour arriver à cet objectif, donc donner vraiment le primat au dialogue", a déclaré le diplomate Smail Chergui.

Lundi 15 avril, la délégation s’est rendue à Bambari dans le centre du pays, où elle a lancé des unités mixtes de sécurité prévues par l’accord. Une occasion pour le gouvernement et le Premier ministre Firmin Ngrebada de rappeler son entier soutien au processus en cours :

"Je me suis adressé aux membres de ces structures en leur disant que il y’a une chose de signer un accord de paix, mais la mise en œuvre en est une autre. Je les ai assignés dès aujourd’hui à créer les conditions pour qu’on donne véritablement effet à l’accord politique pour la paix et la réconciliation que nous avions signé le 6 février dernier.

J’ai aussi exprimé tout l’engagement du gouvernement à soutenir le processus de mise en œuvre de cet accord qui nous permettra de régler un certain nombre de problèmes au plan politique, au plan de la sécurité et de la défense, la justice et la réconciliation nationale, également sur des questions économiques."

 

Discussions avec les partenaires
Mercredi 17 avril, ces émissaires rencontreront à Bangui l’ensemble des partenaires du Groupe International de Soutien à la RCA pour plaider en faveur de l’appui de la communauté internationale à la mise en œuvre de l’Accord de paix du 6 février.