Quelle Europe politique pour l′avenir ? | Accueil | DW | 20.06.2013
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Accueil

Quelle Europe politique pour l'avenir ?

La crise a montré la faiblesse de l'organisation actuelle de l'Europe et de la zone Euro.... Et les Européens sont sceptiques face à cette Europe. Dans cette édition aussi, le manque d'éducation sexuelle en Roumanie.

Écouter l'audio 12:29
Now live
12:29 min

Les élections européennes de 2014 approchent. Cela pourrait être l'occasion de lancer un débat sur l'avenir de l'Europe. Sous le choc de la crise, les Européens ont en effet mis en place des réformes sur une gouvernance économique de la zone euro. Mais au plan politique, rien ne se passe. Certes des pistes sont régulièrement évoquées depuis l'élection du président de la Commission européenne au suffrage universel, jusqu'à la nomination d'un Président de l'Eurogroupe à temps plein, sans pourtant qu'aucun véritable débat public n'ait lieu. Pourquoi serait-il pourtant nécessaire? Pour le politologue Thierry Chopin, auteur d'une publication intitulée "L'union politique: du slogan à la réalité" et éditée par la Fondation Robert Schuman, ce débat est indispensable.

Education sexuelle contre avortement

Sujet tabou dans une Roumanie très conservatrice, fortement influencée par l'Eglise, l'éducation sexuelle est absente des manuels scolaires. Résultat : chaque année, quelque 17.000 accouchements de mineures et 1.500 abandons de nourrissons sont enregistrés. Notre correspondante sur place Mihaela Carbunaru a rencontré une jeune féministe, Adriana Radu qui vient, pour combler ce vice, de lancer le premier site d'information vidéo sur la sexualité sur internet.

Coup de balai

Pour terminer signalons que sous le slogan "moins de paperasse, moins de bureaucratie", le gouvernement espagnol va dépoussiérer son administration. La chasse aux doublons est lancée: une seule entité sera dédiée au commerce extérieur par exemple. Bruxelles a demandé à Madrid de réformer le secteur public pour rendre son économie plus compétititve. Une tâche délicate pour le premier ministre Marjano Rajoy: 17% des salariés espagnols sont des fonctionnaires... La restructuration doit courir jusqu'en 2017.