Quel avenir pour les relations germano-russes ? | Allemagne | DW | 18.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Quel avenir pour les relations germano-russes ?

Visite lundi du président russe Dimitri Medvedev à Hanovre dans le cadre du dialogue de Saint–Pétersbourg. Il s'agit d'un forum de discussions qui vise à renforcer la communication entre les deux pays.

default

Les villes d'Hanovre et de Wolfsburg accueillent cette année le dialogue de Saint–Pétersbourg

Ce dialogue a été créé en 2001 par l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder et l'ancien président russe Vladimir Poutine. Les rencontres ont lieu chaque année tour à tour en Russie et en Allemagne.

11. Petersburger Dialog

Ouverture du dialogue de Saint–Pétersbourg dimanche à Wolfsburg

Le dialogue de Saint-Pétersbourg est dirigé par un comité formé par des membres russes et allemands. Ce forum comprend de nombreux groupes de travail. Des répresentants politiques, économiques et culturels peuvent y discuter et initier des projets communs. Pour le directeur du groupe scientifique sur la Russie de l'institut allemand de recherches en politique internationale et de sécurité, le professeur Hans-Henning Schröder, ce dialogue est une bonne idée :

"La création de ce dialogue a montré qu'il y a une relation germano-russe étroite qui dépasse les dialogues entre les gouvernements. Car cette relation concerne aussi les sociétés des deux pays. A présent les deux partenaires ne semblent pas être très enthousiastes ou euphoriques, mais on peut dire qu'on a des relations de travail stables et solides.“

Les relations germano-russes n'ont pas cessé d'évoluer depuis 2001. En 2003, elles sont même devenues très mauvaises avec l´élargissement à l'Est de L'OTAN et de l'Union européenne. Mais ces relations ce sont améliorées depuis l'arrivée au pouvoir en 2008 du président russe Dimitri Medvedev. D'après Hans-Henning Schröder, il faut aujourd'hui réformer le dialogue de Saint-Pétersbourg pour qu'il devienne plus ouvert :


11. Petersburger Dialog

Le vice-Premier ministre russe Viktor Zubkov est présent à la 11ème édition du dialogue

"C'est une année électorale en Russie. En décembre, on va élire la Douma [la chambre basse du Parlement, ndlr], en mars 2012 se tiendront les élections présidentielles. Le déroulement des élections ainsi que les difficultés d'admission des partis politiques sont critiqués à l'Ouest. Cela serait un sujet pour le dialogue de Saint-Pétersbourg. Les organisateurs allemands ont toujours évité de traiter tels sujets. Je suis de l'avis que s'il s'agit d'un dialogue honnête, il doit être possible de discuter de tels sujets ouvertement. Si on ouvre le dialogue, on doit aussi l'ouvrir à de telles questions.“

Ce sont les questions politiques qui rendent le dialogue difficile entre Berlin et Moscou. Malgré les progrès dans plusieurs groupes de travail, le dialogue de Saint-Pétersbourg est souvent critiqué en Allemagne, parce qu'il est encore trop éloigné des réalités sociales des deux Etats.

Auteur : Anastasia Temnenkov
Edition : Aude Gensbittel