Publication du rapport 2009 d’Amnesty International | International | DW | 30.03.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Publication du rapport 2009 d’Amnesty International

De nos jours, si la peine de mort n’est plus appliquée par la majorité des états de ce monde, plus de 700 personnes ont cependant été exécutées l’année passée à l’issue de procédures juridiques dans divers pays

default

C’est ce que constate l’organisation internationale de Défense des Droits de l’Homme dans son dernier rapport annuel. Mais en fait, le nombre des exécutions capitales est bien plus important, puisque rien qu’en République Populaire de Chine, Amnesty International estime que plusieurs milliers d’exécutions ont lieu chaque année.

Cette fois, l’organisation humanitaire s’est refusée à tenir compte des chiffres officiels fournis par Pékin, chiffres selon elle largement sous-estimés.

Todesstrafe in China

Un condamné à mort chinois

A elle seule, la Chine condamne à mort et exécute plus de personnes que tous les autres pays réunis où existe encore la peine capitale. Plusieurs milliers de personnes sont ainsi exécutées chaque année par la justice de la République Populaire. Toutefois Pékin dissimule ces statistiques, dénonce le Secrétaire général par intérim d’Amnesty International, Claudio Cordone:

"Cette année pour la première fois , nous ne publions aucun chiffre pour la Chine pour la simple raison que le gouvernement chinois continue en dépit de d’appels répétés de maintenir le secret sur le nombre des exécutions ."

Selon les pays, le mode d’ exécution varie de la pendaison au peloton d'exécution, en passant par la décapitation, l'électrocution ou l'injection léthale. La Chine se trouve incontestablement largement en tête de cette macabre liste des pays appliquant la peine de mort. Mais en relation avec le nombre de leurs habitants, le nombre d’exécutions dans d’autres pays est aussi impressionnant. Ainsi l’Iran figure sur cette liste avec au moins 388 exécutions, l’Irak avec 120, l’Arabie Saoudite avec 69, et les Etats-Unis d’Amérique avec 52. Autre constat de ce rapport: en 2009 davantage de personnes ont été exécutées pour des motifs politiques . - Claudio Cordone:

Iran 10 Okt Der Welttag gegen Todesstrafe

Affiche contre la peine de mort

"L’un des exemples éclatants est l’Iran, où huit semaines après l’élection présidentielle 112 personnes ont été exécutées ."

Comme déjà signalé dans de précédents rapports, Amnesty International rappelle que la plupart des exécutions ont toujours lieu en Asie, au Proche-Orient et en Afrique du Nord.Cependant Amnesty International constate aussi des succès : pour la première fois, en 2009 , aucune personne n’a été exécutée en Afghanistan, en Indonésie, en Mongolie et au Pakistan. Autre point positif: le Togo et le Burundi ont aboli la peine de mort. Ainsi depuis 1990 ce sont en tout cinquante pays qui ont aboli la peine capitale.

  • Date 30.03.2010
  • Auteur Andrea Buchberger / Philippe Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/MhlW
  • Date 30.03.2010
  • Auteur Andrea Buchberger / Philippe Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/MhlW
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !