Premier discours d′Obama devant le Congrès | International | DW | 24.02.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Premier discours d'Obama devant le Congrès

Le président américain Barack Obama prononce cette nuit son premier discours solennel devant les deux chambres réunies du Parlement. La réduction du déficit devrait être au coeur de l'allocution présidentielle.

default

Barack Obama a réuni hier des experts de la finance pour le premier sommet sur la responsabilité budgétaire.

Une semaine après avoir signé le plus grand plan de relance économique jamais adopté aux Etats-Unis, Barack Obama va se livrer à un exercice périlleux : convaincre les Américains que l'on peut à la fois réduire le déficit budgétaire et lutter contre la crise économique. Le président a annoncé la couleur, hier, lors de l'ouverture du premier "sommet sur la responsabilité budgétaire" : il va consacrer son mandat à éponger la dette laissée par son prédécesseur, une dette qui a doublé au cours des huit années d'administration de George W. Bush :

« Cette administration a hérité d’un déficit de 1300 milliards de dollars, le plus élevé de l’histoire de notre nation. Et nos investissements pour sauver notre économie vont creuser ce déficit à court terme. Cela ne sera pas facile, mais je refuse de laisser à nos enfants une dette qu’ils ne pourront pas rembourser. »

Ärzte fordern mehr gesundheitliche Absicherung für Kinder in den USA

Des pédiatres de la clinique universitaire de Miami manifestaient en 2007 en faveur d'un programme de santé gratuit pour les enfants.

Avec les 787 milliards de dollars du plan de relance, la dette risque de dépasser 10% du Produit Intérieur Brut américain. En quatre ans, Barack Obama veut réduire ce déficit de moitié, alors que les Etats-Unis connaissent la pire crise économique depuis la Grande Récession des années 1930. Pour alléger la dette, l'administration compte sur la fin de la présence américaine en Irak, qui risque néanmoins d'être compensée par un engagement plus important en Afghanistan, ou encore sur l'augmentation des impôts pour les plus riches, prévue pour 2011. Mais c'est une réforme du système de santé qui devrait permettre de faire le plus d'économies. Peter Orszag, directeur du budget :

"La couverture santé est la clé de l'assainissement des finances publiques. Nous devons donc rétablir le contrôle des dépenses de santé, et cela dès cette année."

Le système américain de santé publique est un des plus chers et des plus inégalitaires au monde. 50 millions d'Américains ne bénéficient d'aucune couverture sociale, un nombre qui augmente d'année en année avec la hausse du chômage. La mission est donc délicate pour le président qui vient d'entamer son deuxième mois de mandat. Jusqu'ici, Barack Obama bénéficie encore d'un large soutien au sein de la population américaine avec 68% d'opinions favorables selon un sondage conjoint de Washington Post et ABC News publié hier. La bourse, elle, ne semble pas suivre la même tendance. Wall Street a enregistré – également hier – son score le plus bas depuis 12 ans.

  • Date 24.02.2009
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/H0UM
  • Date 24.02.2009
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/H0UM
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !