Première mesure européenne face à la crise | International | DW | 07.10.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Première mesure européenne face à la crise

Tandis que la crise fiancière ne cesse de se propager, les ministres des Finances de l'Union européenne sont réunis à Luxembourg. Avec une réponse concrète en perspective : le renforcement de l'épargne des particuliers.

default

Il y a d'abord eu l'Irlande, premier pays à avoir mis en place une garantie de l'Etat sur les dépôts bancaires. Dublin a été critiqué pour biaiser la concurrence, mais son initiative a fait école. Depuis la mesure a été prise par d'autres membres de l'Union. Dimanche, la chancelière allemande annonçait la couverture de toute l'épargne des ménages et certains commentateurs parlaient de "la plus grosse garantie de l'histoire mondiale".

Tout cela s'est fait sans qu'il y ait d'action concertée. Ce que déplore Klaus Zimmermann, président de l'Institut allemand pour la recherche économique : « Nous voyons que chaque pays européen essaie de régler ses problèmes isolément. Et cela les amène à rentrer en compétition. Il aurait mieux valu que l'Europe dise déjà la semaine dernière : nous garantissons à l'échelle européenne l'existence des grandes banques, nous assurons que le système continue de recevoir des liquidités et nous prenons toutes les mesures à long terme pour réformer le système » .

Il n'y aura probablement pas de fonds de sauvetage européen, comme aux Etats-Unis, car, comme l'explique un ancien responsable de la Banque d'Angleterre, il n'y a pas d'autorité centrale au point de vue fiscal. Mais il pourrait y avoir des fonds nationaux suivant un schéma européen.

Pour Thomas Straubhaar, une telle agitation n'est toutefois pas nécessaire : « Je pense que de toute façon une unification des mesures va se faire de facto. Car si maintenant chaque pays, comme l'Allemagne ou l'Irlande, annonce la protection des comptes d'épargne, alors les autres sont obligés de suivre, sinon ils perdent leurs dépôts. Il n'y a donc pas besoin de grande décision, cela se fera de facto » .

Quoiqu'il en soit, les ministres des finances des 27 s'appêtent à renforcer la protection des épargnants. Ceci en augmentant fortement la garantie minimum dont ils peuvent bénéficier en cas de faillite de leur banque. De 20.000, elle pourrait aller jusqu'à 100.000 euros selon une source européenne.

Rassurer les particuliers, harmoniser les politiques disparates, les pays membres entendent ainsi apporter une première réponse commune à la crise financière, après avoir jusqu'ici privilégié le chacun pour soi.

  • Date 07.10.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FVc4
  • Date 07.10.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FVc4
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !