Poutine, le retour | Vu d′Allemagne | DW | 05.03.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Poutine, le retour

La réélection de Vladimir Poutine à la tête de la Russie est en Une de la plupart des quotidiens allemands qui soulignent les inombrables irrégularités du scrutin, mais s'intéressent également à l'avenir de la Russie.

On ne peut pas exclure que Vladimir Poutine ait effectivement remporté l'élection, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Dans la plupart des régions du pays, la télévision publique, contrôlée par l'Etat, est la seule source d'information. Ces derniers mois, elle a diffusé en boucle des reportages à la gloire de celui qui a redressé le pays après les sombres années 1990.

Larmes de circonstance pour le vainqueur de la présidentielle ? Derrière, Dmitri Medvedev retrouve sa place de second

Larmes de circonstance pour le vainqueur de la présidentielle ? Derrière, Dmitri Medvedev retrouve sa place de second

Selon le quotidien, on peut sérieusement douter de la capacité de Vladimir Poutine à relever les défis auxquels fait face la Russie et il serait naïf de penser que le président russe mettra enfin en œuvre les réformes démocratiques promises.

Pour Die Welt, cette élection pourrait signifier le début de la fin du système Poutine. Jusqu'ici, le contrat social russe reposait sur la promesse de stabilité et de croissance. Aujourd'hui, la Russie a une classe moyenne qui veut être prise au sérieux et qui en a assez de la corruption à tous les étages. La jeune génération est tournée vers l'Occident. Vladimir Poutine est à la croisée des chemins. Il peut soit moderniser son pays en profondeur. Grâce au pétrole, il en a les moyens. Ou rester administrateur d'un système qui a fait son temps. Dans tous les cas, prédit Die Welt, le Poutine de demain sera différent de celui d'hier.

Loin derrière, les adversaires de l'homme fort de la Russie n'avaient aucune chance

Loin derrrière, les adversaires de l'homme fort de la Russie n'avaient aucune chance

La Süddeutsche Zeitung est pessimiste. Douze ans de pouvoir de Vladimir Poutine ont montré le manque de volonté réformatrice d'un homme pour qui le mot "compromis" est synonyme de "faiblesse". Cette nouvelle victoire, sur fond de fraudes avérées, polarise encore plus la société russe, avec d'un côté les pro- et de l'autre les anti-Poutine. Les prochains jours, poursuit le journal, vont montrer si les Russes s'accomodent du résultat des urnes ou si la contestation prend une ampleur que seules de nouvelles élections législatives et présidentielle pourront calmer.

Enfin, plusieurs journaux, dont le Financial Times Deutschland, saluent l'émergence d'une société civile en Russie. Elle était encore trop petite pour chasser Poutine du pouvoir et le sera sans doute encore dans six ans, lorsque le chef du Kremlin briguera un nouveau mandat. C'est la conséquence de longues années de soumission devant une autorité paternaliste. Mais l'élection d'hier montre que la société civile russe grandit, lentement mais sûrement. Et cela donne de l'espoir pour la Russie.

Auteur : Anne Le Touzé
Edition : Konstanze von Kotze

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !