″Photo de groupe au bord du fleuve″ d′Emmanuel Dongala | Coupe du monde de football 2018 | DW | 31.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

"Photo de groupe au bord du fleuve" d'Emmanuel Dongala

C’est l’histoire d’une femme, Méréana, et à travers elle, l’histoire de ses compagnes, qui passent leurs longues journées à travailler dans une carrière au bord d’un fleuve.

default

Elles transforment de gros blocs de grès en pierres, puis en gravier, qu’elles vendent à un prix jusque là dicté par des revendeurs machos qui n’ont aucun respect pour ces femmes.

Tout au long du livre, on compatit au destin de Méréana comme à celui de ses compagnes d’infortune, souvent analphabètes et qui essaient de survivre dans une société injuste, violente, avec des représentants de l’Etat qui sont le plus souvent corrompus. Avec des hommes, des maris, des amants qui, pour un grand nombre d’entre eux, semblent réunir tous les défauts attribués au sexe masculin par les féministes les plus virulentes.

Et puis un jour, ces femmes commencent à prendre conscience de leur exploitation, elles se révoltent, elles exigent un meilleur prix pour le produit de leur travail. Et après avoir découvert la force collective, après une longue lutte solidaire et de multiples péripéties parfois tragi-comiques, parfois dramatiques avec les autorités et leurs représentants corrompus, elles finissent par obtenir gain de cause. Ces femmes qui courbaient l’échine, redressent maintenant la tête et font une photo qui les montre toutes droites et fières -au bord du fleuve, source de leur nouvelle dignité.

DW-Redakteure empfehlen afrikanische Bücher - Philippe

Philippe Pognan recommande le livre d'Emmanuel Dongala

En résumé on peut dire que ce livre est un roman social qui décrit de manière vivante et avec une pointe d’humour (noir), mais aussi de réalisme les rapports entre le peuple et le pouvoir, et aussi les rapports entre les individus.

Ce qui plait particulièrement est le fait que quand Méréane rentre à la maison, épuisée le soir après son travail digne d’un forçat, elle fait une chose : elle écoute la radio ! Mais elle ne croit pas tout ce quelle entend, et voilà ce qu’elle pense des communiqués de la radio nationale : « Si 10% étaient réalisés, le pays serait aujourd’hui un paradis sur terre laissant loin derrière lui la Suisse ou les Etats- Unis …»

L’auteur…

Emmanuel Dongala a quitté le Congo au moment de la guerre civile de 1997. Aujourd’hui, il vit aux Etats-Unis où il enseigne la chimie et la littérature africaine francophone. Son œuvre a été traduite dans une douzaine de langues. Son roman « Photo de groupe au bord du fleuve » a été publié en 2010 chez « Actes Sud ».

Auteur: Philippe Pognan
Edition: Marie-Ange Pieorron