Omar el-Béchir jugé au Soudan pour corruption | Afrique | DW | 19.08.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Omar el-Béchir jugé au Soudan pour corruption

Le procès d’Omar el-Béchir s'est ouvert ce lundi. Le président souanais déchu est accusé d'avoir reçu des millions de dollars de l'Arabie saoudite.

Écouter l'audio 00:23

Quels sont les enjeux du procès ? Ecoutez l'interview en cliquant ici...

Le président déchu Omar el-Béchir a reçu 90 millions de dollars en espèces de l'Arabie saoudite, a affirmé lundi un enquêteur devant un tribunal de Khartoum.

Le brigadier de la police soudanaise, Ahmed Ali, a déclaré à l'ouverture du procès pour corruption d'Omar el-Béchir que l'ancien président lui avait dit que l'argent avait été "livré par certains des envoyés de Mohammed ben Salmane", le prince héritier saoudien.

Le procès s'est ouvert après avoir été reporté plusieurs fois pour des raisons de sécurité.  L'ex chef de l'Etat est arrivé en matinée, escorté par un imposant convoi militaire.

L'histoire de la chute d'Omar el-Béchir a commencé par un mouvement protestataire fin 2018, en réaction à l’origine contre une augmentation du prix du pain. Ce mouvement a très vite visé le président soudanais.

Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 30 ans au Soudan, a été finalement destitué par les militaires le 11 avril dernier. Omar el-Béchir fait aussi l'objet de deux mandats d'arrêt émis par la Cour pénale internationale pour génocide et crime contre l'humanité.

 

Nous avons demandé à Ahmed Elzobier, chercheur spécialisé sur le Soudan pour Amnesty international, quels sont les enjeux de ce procès.

Ecoutez son interview en cliquant sur l'image ci-dessus...

Audios et vidéos sur le sujet