Moussa Tembiné, élu président du parlement au Mali | Afrique | DW | 11.05.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

 Moussa Tembiné, élu président du parlement au Mali

 Moussa Tembiné, c'est le nom du nouveau président de l’assemblée nationale au Mali. Son élection intervient au moment où de nouvelles forces émergent sur la scène politique malienne.

Député du RPM, le parti au pouvoir, Moussa Tembiné a recueilli 134 voix contre 8 pour son adversaire et ancien premier ministre Moussa Mara. Le nouveau chef du parlement compte s’appuyer sur une majorité confortable pour légiférer. 
Dans la 6e législature de l’Assemblée nationale du Mali, le RPM compte 51 élus. Ce qui ne lui donne pas la majorité des 147 sièges des députés. Le parti au pouvoir pourrait toutefois combiner avec ses alliés du parti historique l’Adema Pasj avec ses 22 députés ou le MPM, une force politique émergente qui dispose de 10 élus au sein de l’hémicycle, pour avoir une majorité confortable. 

Le jeu des alliances

Le nouveau chef du parlement, Moussa Tembiné est aussi un fidèle du président Ibrahim Boubacar Keïta.
Les alliances devraient ainsi se faire sans trop de problème pour Kassoum Thera, le rédacteur en chef du journal "Aujourd’hui". "Le Mali traverse une crise multidimensionnelle très grave avec l’occupation des 2/3 du pays. A cela s’ajoute les tensions sociales avec la grève des enseignants. Il faut noter des réformes institutionnelles à venir. Avec cette majorité confortable du RPM à l’assemblée nationale, il serait très difficile d’avoir une crise ou une tension entre l’exécutif et le législatif dans la mesure où le gouvernement est souvent formé à l’image du parlement. De mon point de vue, la configuration de cette assemblée nationale pourra vraiment concourir à résoudre les différents problèmes que je viens d’évoquer" explique t-il.

Le nouveau chef du parlement Moussa Tembiné est un député du RPM, le parti au pouvoir.

Le nouveau chef du parlement Moussa Tembiné est un député du RPM, le parti au pouvoir.

                    

 De nouveaux partis politiques qui pourraient changer la donne

En plus des poids lourds de la scène politique nationale comme le RPM, le parti présidentiel, l’Adema Pasj ou encore l’URD du chef de file de l’opposition Soumaila Cissé qui a obtenu 19 députés, de nouveaux partis s’illustrent sur la scène politique. Ce qui pourrait donner aux débats une tout autre tournure. C’est du moins, ce que pense Malick Konaté, le président de la communauté des bloggeurs du Mali.
"Nous remarquons l’entrée en force à l’assemblée nationale du MPM de Hady Niangado qui a créé son parti il n'y a même pas deux ans de cela, il a obtenu 10 députés. Ensuite il y a le parti ASMA de l’ancien premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga qui avait eu 8 députés après la proclamation des résultats provisoires, mais il s’est finalement retrouvé avec 4 députés après la proclamation des résultats définitifs. Il y a  aussi l’entrée en force de l’ADP-Mali de Aliou Boubacar Diallo, candidat à l’élection présidentielle de 2018. Il y a aussi l’ancien premier ministre Moussa qui a été élu sous les couleurs de son parti Yelema qui a décroché 3 sièges. Ces nouvelles forces politiques donnent une autre image à l’assemblée nationale" estime Malick Konaté.
Sur les 147 députés élus à l’assemblée nationale, 40 sont des femmes. Une grande première au Mali. 

Audios et vidéos sur le sujet