Morgan Tsvangirai s′est entretenu avec Ban Ki-Moon | Afrique | DW | 22.04.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Morgan Tsvangirai s'est entretenu avec Ban Ki-Moon

Le leader de l'opposition zimbabwéenne a rencontré lundi à Accra le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-Moon. Il en appelle aux Nations unies et à l'Union africaine pour mettre pour metre fin à la crise au Zimbabwe.

Morgan Tsvangirai, qui effectue actuellement une tournée dans plusieurs pays africains, a profité de la présence à Accra du secrétaire général de l'Onu pour s'entretenir avec lui de la situation politique, sociale et humanitaire au Zimbabwe. Le principal opposant au président Robert Mugabe veut une intervention de l'Onu et de l'Union africaine pour surmonter la crise qui fait suite aux élections générales du 29 mars dernier. Tsvangirai et ses partisans partent du constat que les efforts de la Communauté de développement de l'Afrique australe n'ont produit aucun effet.

L'opposition va devoir s'armer de patience puisque dans des situations pareilles l'Onu et l'UA laissent d'abord la gestion aux organisations régionales, la SADC pour le cas précis. Or les dirigeants de l'Afrique australe, qui ont tenu un sommet sur le Zimbabwe, restent silencieux. Ils n'ont pris aucune décision pouvant gêner leur collègue Robert Mugabe.

Le régime de Harare ne se presse pas du tout. Alors que les appels sont lancés de partout pour la publication des résultats de la présidentielle, la Commission électorale s'est engagée dans un recomptage partiel des bulletins de vote, y compris en ce qui concerne les élections législatives, officiellement remportées par l'opposition. Celle-ci avait déposé un recours pour empêcher le recomptage sans avoir gain de cause tout comme elle a été déboutée de sa requête exigeant l'annonce des chiffres du scrutin présidentiel.

La grève générale de la semaine dernière, qui a été très peu suivie, s'inscrivait aussi dans ce cadre. Quelques barrages avaient été érigés sur les routes de la capitale et deux autobus incendiés. 28 opposants ont été arrêtés et certains d'entre eux sont déjà inculpés sous des chefs d'accusation allant de "violences politiques" à "obstruction de la circulation."

  • Date 22.04.2008
  • Auteur Mahamadou Koné
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/DmKl
  • Date 22.04.2008
  • Auteur Mahamadou Koné
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/DmKl