Madagascar, en route pour un second tour ! | Afrique | DW | 08.11.2013
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Madagascar, en route pour un second tour !

Les résultats sont tombés. Le second tour de la présidentielle malgache opposera le 20 décembre Jean Louis Robinson à Hery Rajaonarimampianina. Les deux hommes ont recueilli respectivement 21,10% et 15,93% des voix.

Les électeurs se rendrons aux urnes le 20 décembre pour un second tour

Les électeurs se rendrons aux urnes le 20 décembre pour un second tour

Les résultats complets du 1er tour sont désormais connus. Selon la commission électorale (Cenit) le taux de participation a dépassé 60%. Trente-trois candidats étaient en course. Jean Louis Robinson qui arrive en tête est présenté comme le candidat de l'ancien président Marc Ravalomanana.

Richar Jean Louis Robinson est arrivé en tête du premier tour

Richard Jean Louis Robinson est arrivé en tête du premier tour

"Le Docteur Jean Louis"

Jean Louis Robinson ou plutôt "le Docteur Jean Louis", c'est ainsi que les Malgaches l'appellent, est un métis franco-sino-malgache de 61 ans. Ancien président de l'Ordre des Médecins, il est également judoka et a aussi été ministre de la Jeunesse et des Sports sous Ravalomanana. C'est un technocrate et il s'est présenté sous la couleur de son propre parti, Avana, qui place le peuple au centre de ses actions. Dans cette optique il entend réaliser ce qu'attendent les Malgaches, sur le plan sécuritaire, alimentaire mais aussi dans le domaine de l'éducation. Il parle également de restaurer la confiance avec les bailleurs de fonds et les pays étrangers.

Hery Rajaonarimampianina est arrivé en deuxieme position avec prés de 16 pour cent des voix

Hery Rajaonarimampianina est arrivé en deuxieme position avec près de 16% des voix

Hery Rajaonarimampianina, un candidat bien connu

Agé de 55 ans, Hery Rajaonarimampianina n'est en effet pas inconnu puisqu'il a été jusqu'en août le ministre des Finances du régime sortant. Un poste où il s'est illustré en gérant tant bien que mal les finances publiques de la grande île malgré la suspension de l'aide internationale. Présenté comme le candidat d'Andry Rajoelina, Hery Rajaonarimampianina est considéré par ses détracteurs comme l'un des responsables de l'affaiblissement de l'Etat ces dernières années. Quoi qu'il en soit, il perçoit la présidentielle comme un premier pas pour sortir Madagascar de la grave crise politique, économique et sociale dans laquelle le pays est plongé depuis le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina en 2009. Il envisage entre autres un vaste plan de développement des infrastructures sur la grande île.

Le plus dur reste à faire

Selon Marcus Schneider de la fondation Friedrich-Ebert, peu importe le vainqueur, c'est surtout Madagascar qui sort gagnant de ce premier tour. Pour lui, l'essentiel est que le pays se dote d'un gouvernement reconnu internationalement pour que la suspension des sanctions auxquelles les Malgaches sont soumis depuis plus de quatre ans puisse être envisagée.

Écouter l'audio 02:03
Now live
02:03 min

Candidats, Cenit, communauté internationale : les réactions aux résultats avec notre correspondante, Aline Ranaivoson

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet