L′UE refuse un nouveau plan de relance | International | DW | 20.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'UE refuse un nouveau plan de relance

Les 27 se sont accordés sur un plan de relance de 5 milliards d'euros, destiné à l'investissement dans les infrastructures énergétiques et internet. Mais ils refusent de débloquer des fonds supllémentaires

default

Le sommet européen s'achève ce vendredi à Bruxelles


Les chefs d'Etats et de gouvernement sont tombés rapidement d'accord : il n'y aura pas pour l'instant de plans nationaux de relance supplémentaires. Jusqu'ici les 27 ont apporté une contribution d'environ 200 milliards d'euros au total pour relancer l'économie. Sans compter les 200 milliards destinés aux prestations sociales ainsi que les 300 milliards pour le rachat de parts de marché aux banques. Et puis il y a les 2500 milliards de garanties mis à leur disposition. Pour l'Union européenne, cela doit suffire pour le moment. D'autant que les budgets ont atteint leurs limites, comme l'explique le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt : "Le problème est que nous en serons bientôt arrivés au point où l'Europe aura fait tout ce qui est en son pouvoir, estime-t-il . Nous accumulons d'importants déficits, ce qui va engendrer de nouveaux problèmes. Il sera peut-être nécessaire d'élever les taux d'intérêt et les impôts".


L'appel de Washington à augmenter les moyens consacrés aux plans de relance a donc été rejeté. Les pays membres ont cependant convenu de mettre au moins 75 milliards de dollars à la disposition du Fonds monétaire international et approuvé l'idée de doubler les aides d'urgence pour les pays d'Europe de l'est en difficulté. Ils par ailleurs adopté 5 milliards d'euros destinés à financer des projets d'infrastructure dans le secteur énergétique et dans celui de l'internet à haut débit. "Je pense que c'était très important et je suis très heureux que les pays membres aient accepté la proposition que nous avions faite à l'issue du dernier sommet en décembre", a déclaré le président de la Commission européenne José Manuel Barroso .


Ce sommet-ci, qui s'achève aujourd'hui, est notamment consacré à la préparation de la réunion du G20 qui se tiendra à Londres le 2 avril. Dans cette perspective, les pays membres se sont mis d'accord pour proposer un contrôle renforcé des marchés financiers. Un projet cher à la chancelière allemande. "Nous allons nous mobiliser à Londres pour que soient adoptées les règles nécessaires à une nouvelle architecture des marchés financiers et pour que nous travaillions à une instance de contrôle européenne commune", a dit Angela Merkel . Mais sur ce point, il reste encore à convaincre les Etats-Unis.

  • Date 20.03.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/HGGe
  • Date 20.03.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/HGGe
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !