L′Irlande au bord du gouffre | Dossier | DW | 15.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

L'Irlande au bord du gouffre

Les rumeurs d'une intervention imminente du Fonds européen de stabilisation monétaire et du Fonds monétaire international se multiplient. La situation sur les marchés s'est stabilisée mais les inquiétudes demeurent

ARCHIV - ILLUSTRATION - Eine irländische Ein-Euro-Münze, aufgenommen am 09.03.2010 in Frankfurt am Main. Im Hintergrund sind Euro-Scheine zu erkennen. Der Euro hat seinen Abwärtstrend auch am Freitag fortgesetzt und ist zeitweise unter die Marke von 1,36 US- Dollar gesunken. Als Grund gilt die angespannte Haushaltslage in Euro-Ländern wie Irland und Portugal. Foto: Tobias Kleinschmidt dpa +++(c) dpa - Bildfunk+++

L'Irlande est entraînée dans la ruine par le sauvetage de ces banques.

Des déclarations rassurantes, une réalité économique qui l'est beaucoup moins: l'Irlande est assise sur un volcan. Son déficit devrait atteindre cette année 32% du PIB. Or seuls 3% sont autorisés en principe par le pacte de stabilité européen. L'ex tigre de l'Europe n'en finit plus sa descente au enfers à cause du sauvetage de ses banques. Jusqu'à présent l'état a dépensé quelques 35 milliards d'euros pour renflouer sa banque principe l'Anglo- Irish Bank qui finançait le secteur du BTP ainsi que d'autres établissements bancaires. Et ce n'est pas fini. Du coup ses finances publiques sont plombées par cette hémorragie, des pans entiers de l'économie se sont effondrés. Et en conséquence sur les marchés internationaux, l'Irlande a de plus en plus de mal á trouver de l'argent. Va-t-elle devoir demander l'assistance du FMI pour éviter la faillite? Dominique Strauss Kahn, le patron du Fonds monétaire international a démenti: "Jusqu’à présent, a-t-il déclaré, je n’ai reçu aucune demande officielle. Je pense qu’ils y arriveront tous seuls."

Menaces sur la zone euro

L'inquiétude pourtant se fait sentir en Europe. L'Irlande risque de ne pas pouvoir fournir les milliards nécessaires au sauvetage de son secteur bancaire. Bruxelles craint que la panique ne saisisse alors les marchés et s'étende à des pays en difficulté comme le Portugal et l'Espagne ou d'autres et ne fasse plonger au final toute la zone Euro. Du côté officiel irlandais, des contacts sont pris depuis deux jours avec les responsables européens, mais aucune demande d'assistance n'a été formulée. D'après nos confrères de la BBC et des journaux britanniques au contraire, "des discussions d'urgence" ont eu lieu dimanche soir à Bruxelles sur les conditions d'une aide européenne à l'Irlande. Elle s'élèverait à un montant de quelques 90 milliards d'Euros. En attendant le taux de chômage atteint presque 14% et les Irlandais renouent avec une tradition presqu'oubliée, datant de leurs années de misère: l'émigration à l'étranger.

Auteur: Elisabeth Cadot

Edition: Jean-Michel Bos