« L′indépendance de l′Azawad est irréversible » | Afrique | DW | 08.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

« L'indépendance de l'Azawad est irréversible »

Le 6 avril dernier, le Mouvement national de libération de l'Azawad décrétait l'indépendance de cette vaste région du nord du Mali. Nous avons rencontré le président du MNLA en Europe, Moussa Ag Assarid.

À Tombouctou, le 14 avril

À Tombouctou, le 14 avril

Un peu plus d'un mois après la déclaration d'indépendance de l'Azawad, la situation est toujours aussi confuse dans le nord du Mali. Si le MNLA, le Mouvement national de libération de l'Azawad, a demandé au groupe islamiste Ansar Dine de déposer les armes, ce dernier n'a pas réagi à cette proposition de dialogue. Les deux groupes suivent des objectifs très différents et se livrent sur le terrain à une lutte d'influence.

Moussa Ag Assarid était de passage à Berlin le week-end dernier

Moussa Ag Assarid était de passage à Berlin le week-end dernier

Dirigé par Iyad Ag Ghali, ex-militaire et ex-figure des rébellions touareg des années 1990, Ansar Dine prône l'imposition de la charia dans tout le Mali et ne réclame pas l'indépendance du Nord. Le groupe a des liens avec des cellules d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Pour faire le point sur la situation dans l'Azawad mais aussi sur les possibilités de sortie de crise, notre correspondant Julien Mechaussie a rencontré, à Berlin, Moussa Ag Assarid, le président du MNLA en Europe. Écoutez cette interview.

Édition : Sébastien Martineau

Écouter l'audio 02:05
Now live
02:05 min

"Pour nous, il n'est pas question d'avoir plus d'une armée dans l'État de l'Azawad et Ansar Dine doit se situer"

La rédaction vous recommande

Notre dossier spécial

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !