Les ″robots du boulot″ descendent dans la rue | Vu d′Allemagne | DW | 18.11.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les "robots du boulot" descendent dans la rue

La presse allemande revient sur les manifestations des étudiants qui ont eu lieu hier dans tout le pays et sur le voyage de Barack Obama en Chine.

default

Amphithéâtres occupés, sit-in et sacs de couchage... la grogne des étudiants touche depuis la semaine dernière des dizaines d'établissements en Allemagne

"Nous voulons tous des parents riches" "A bas les frais de scolarité" "Plus de sous pour moins de bêtise". Les slogans des pancartes brandies par les étudiants allemands hier dans de nombreuses villes du pays font aujourd'hui la Une de tous les journaux allemands. Il était grand temps que les étudiants et les élèves expriment enfin leur grogne, estime la Neue Ruhr Zeitung. Ce qu'on appelle le processus de Bologne qui harmonise les cursus au niveau européen mais qui alourdit considérablement les emplois du temps a transformé les étudiants en « robot du boulot ». C'était une erreur de croire que l'apprentissage peut seulement être guidé par les impératifs économiques.

Fortsetzung Studentenstreik

Les étudiants dénoncent une mise en place brutale du processus de Bologne qui harmonise les cursus au niveau européen sur le modèle licence-master-doctorat (LMD).

La Schwäbische Zeitung remarque qu'il y a au moins une chose sur laquelle la ministre de l'Éducation, les professeurs et les étudiants sont d'accord c'est l'échec au moins partiel de la réforme universitaire. Comme d'habitude, chacun met la faute sur le dos de l'autre. Les professeurs accusent les hommes politiques et les hommes politiques font porter le chapeau aux professeurs. Mais pour le journal, une chose est sûre, tout le monde doit faire des progrès. Les universités ont besoin de plus d'enseignants et de plus de places en master. Ce n'est pas en économisant que le processus de Bologne se transformera en succès.

Die Welt note que si les manifestations d'hier ne sont rien comparées à celles de 1968, les étudiants ont malgré tout remporté un beau succès. La classe politique a en effet reconnu ses erreurs et Annette Schavan, la ministre de l'Education, a promis plus de moyens aux universités. Mais l'argent ne suffira pas, avertit le quotidien. Désormais c'est au tour des jeunes de faire des propositions concrètes pour améliorer en profondeur l'enseignement.

US-Präsident Barack Obama mit chinesischem Präsident Hu Jintao

Derrière les caméras, les entretiens entre Barack Obama et Hu Jintao ont apparement débouché sur peu d'accords concrets

Pour finir, la Süddeutsche Zeitung commente elle le voyage de Barack Obama en Chine. Ce que le président américain doit avant tout retenir de cette première visite, c'est qu'il n'a pas réussi à accéder véritablement aux Chinois. Non seulement parce qu'on ne lui en a pas laissé la possibilité mais aussi parce qu'il a décidé lui-même de s'autocensurer. Autrement dit, le président a compris que la République populaire était déjà trop puissante pour qu'il puisse se permettre de formuler des exigences et de donner des leçons sans en craindre les conséquences.

  • Date 18.11.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Aline Ranaivoson
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/KaBQ
  • Date 18.11.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Aline Ranaivoson
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/KaBQ
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !