Les populations du Darfour victimes d′armes chimiques | Afrique | DW | 29.09.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Les populations du Darfour victimes d'armes chimiques

Un rapport de l'ONG Amnesty International fait état de recours répétés à des armes chimiques présumées contre des civils, dont des enfants, par les forces gouvernementales soudanaises.

Écouter l'audio 02:02

Sur une période de 9 mois, plus de 170 villages ont été détruits ou endommagés par ces attaques

Au Darfour, entre 200 et 250 personnes, en majorité des enfants sont mortes, et recensées comme étant victimes d'armes chimiques par Amnesty International. Selon Amnesty International, ces attaques sont menées depuis janvier de cette année, contre des civils, dans des régions reculées de cette province de l'ouest du Soudan. Un rapport d'enquête fait figure de cri d’alerte, lancé quelques jours après l’annonce de la cessation des hostilités par le gouvernement soudanais, une annonce à laquelle de nombreux analystes ne croient pas. Écoutez les précisions d'Inès Gakiza en cliquant sur l'image ci-dessus.

 

Audios et vidéos sur le sujet