Les futurs commissaires sur le grill | Dossier | DW | 11.01.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Les futurs commissaires sur le grill

La britannique Catherine Ahston, toute nouvelle chef de la diplomatie européenne, a donné le coup d'envoi à une série d'auditions concernant les 26 commissaires nommés par le Président Barroso.

European Commissioner designate for the position of High Representative for Foreign Policy Catherine Ashton, right, speaks during a hearing at the European Parliament in Brussels on Monday Jan. 11, 2010. Catherine Ashton, the 53-year-old former European Union trade commissioner and leader of Britain's House of Lords, was expected to face intensive questioning at the European Commission confirmation hearings, which began in Brussels on Monday. (AP Photo/Virginia Mayo)

La nouvelle chef diplomate de l'UE Katherine Ashton répond aux eurodéputés

Chaque commissaire désigné doit répondre à des questions trés précises des eurodéputés concernant ses aptitudes, ses capacités, sa formation, voire même sa vie et son passé. Ces auditions se termineront le 19 janvier et les parlementaires pourront alors accepter ou refuser en bloc la commission.

Grand oral

EU Commissioner designate for Budget Janusz Lewandowski arrives for a hearing at the European Parliament in Brussels, Monday Jan. 11, 2010. The European Parliament began a week of hearings Monday, expected to grill 26 incoming EU executives on how they plan to steer the European Union in the next five years in such areas as the economy, trade, foreign policy, financial affairs and antitrust measures. (AP Photo/Geert Vanden Wijngaert)

Le futur commissaire au budget, le polonais Janusz Lewandowski passe son audition.

Cela ressemble à un examen de passage. Et tout le monde doit s'y plier, du premier au dernier, de la nouvelle chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, qui est aussi vice présidente de la commission à la commissaire à la pêche Maria Damanaki. Les questions sont ciblées pour débusquer les faiblesses. Par exemple le Hongrois Lazslo Andor et le Tchèque Stefan Füle, respectivement désignés comme commissaires à l'emploi et à l'élargissement devront s'expliquer sur leurs activités du temps du rideau de fer. La Bulgare Rumiana Jeleva, devra dissiper les rumeurs sur des liens entre son mari avec la mafia. Quant au futur commissaire à l'énergie, l'Allemand Günther Oettinger, il devra revenir sur son trés controversé discours de commémoration de la mort d'un ancien juge nazi de la marine, qu'il avait blanchi.

Eventuel refus en bloc

Les eurodéputés ne peuvent que réfuter l'équipe en bloc mais l'on sait quel commissaire fait problème. C'est déjà arrivé en 2004. Le futur commissaire à la justice Rocco Buttiglione avait tenu des propos déplacés sur les homosexuels. Il a dû être remplacé avant que la commission ne puisse prendre ses fonctions. De même la conviction européenne des futurs commissaires est testée. La toute nouvelle Catherine Ashton par exemple a dû donner des explications sur son passé de militante pacifiste anti-nucléaire. Et là-dessus elle a été très claire: "ce qui était vrai dans les années 1970 n'est plus significatif en 2010." Mais elle a également exprimé son scepticisme au sujet de la création d'un quartier général militaire européen, une idée chère à la France. Les auditions se poursuivent donc...

  • Date 11.01.2010
  • Auteur Elisabeth Cadot/Marie-Ange Pieorron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/LR24
  • Date 11.01.2010
  • Auteur Elisabeth Cadot/Marie-Ange Pieorron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/LR24