Les femmes victimes du changement climatique | Afrique | DW | 08.03.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les femmes victimes du changement climatique

Ces femmes oubliées sont à l'honneur ce 8 mars, "Journée internationale des femmes". Elles représentent 80% des petits exploitants agricoles en Afrique selon l’ONU. C’est sur elles que repose la sécurité alimentaire.

Fotos für den Artikel Frauen-Power für ländliche Entwicklung Bäuerin totale 4, Beschreibung: Bäuerin bei Lira im nördlichen Uganda bestellt das Feld per Hand. Aufnahme: Helle Jeppesen für DW, Aufnahmeort: Nördliche Uganda, Aufnahmedatum: Mai 2009

Ces femmes oubliées sont à honneur ce 8 mars / Ouganda

Pourquoi ce fait ?

C’est parce qu'à l’échelle mondiale, ce sont les femmes qui s’occupent très majoritairement des tâches agricoles. Aujourd’hui pour marquer cet événement, elles réclament une justice climatique. A ce sujet, Colette Benoudji coordinatrice de l’ONG, "Leadership pour l’environnement et le développement au Tchad", s’est fait entendre lors du dernier sommet des Nations unies sur le climat à Durban en Afrique du sud en demandant une justice climatique.

Les femmes vivent en dessous du seuil de pauvreté

Pour comprendre ce Colette Benoudji, il faut tenir compte de ces chiffres : les femmes représentent 70% de la population mondiale qui vit sous le seuil de pauvreté. Leurs moyens de subsistance dépendent fortement de l’agriculture ou de la pêche selon les Nations unies. Dans les zones rurales pauvres, elles fournissent 90% de la production agricole. « Or malheureusement, les cultures sont aujourd’hui très sérieusement menacées par les dérèglements climatiques…» a ajouté Colette Benoudji. Si des données concrètes mettent en évidence la vulnérabilité des femmes au changement climatique, il est par ailleurs démontré que les femmes contribuent sensiblement à aider leur famille et la collectivité à s’adapter à ce changement. Ecoutez ci-dessous, Colette Benoudji, de l’ONG, "Leadership pour l’environnement et le développement au Tchad".

Auteur : Kossivi Tiassou
Edition : Anne Letouzé

Écouter l'audio 01:00
Now live
01:00 min

« La femme ne vit pas le changement climatique seulement pour elle, mais pour toute la communauté » (Colette Benoudji, de l’ONG Lead au Tchad)

Club de l'Auditeur

Audios et vidéos sur le sujet