Les Etats-Unis, pays le plus affecté au monde par le coronavirus | International | DW | 27.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Les Etats-Unis, pays le plus affecté au monde par le coronavirus

86.000 cas de Covid-19 ont été confirmés dans le pays. Trois millions d'Américains ont perdu leur emploi en une semaine

Time Square est vide alors que New York pourrait devenir l'épicentre mondial de la pandémie

Times Square est vide alors que New York pourrait devenir l'épicentre mondial de la pandémie

Deux chiffres faisaient la Une ce matin du New York Times et de USA Today. Tout d'abord celui du nombre de personnes testées positifs au coronavirus : 86.000 au moins, à en croire les chiffres fournis par l'Université Johns-Hopkins.

Le pays dépasse ainsi la Chine et l'Italie en nombre de cas, même si le nombre de décès se limite pour le moment à près de 1.300 victimes, contre plus de 8.200 en Italie.

C'est à New York que la progression de la pandémie est la plus forte. Le numéro d'urgence est saturé dans la ville la plus peuplée des Etats-Unis avec ses plus de 8,5 millions d'habitants.

D’après le maire, Bill de Blasio, la moitié de la population new-yorkaise devrait être contaminée par le Covid-19 dans les prochains mois.

Et si la peur des Américains face au Covid-19 progresse dans les sondages, c'est aussi parce que plus de 27 millions de personnes n'ont pas accès à une couverture médicale.

Cela n'a empêché pour le moment le président Donald Trump de remettre cette semaine en question la légitimité des demandes en matériel de protection et d'équipement médical de certains Etats, comme celui de New York, qu'il juge exagérées.

Désastre économique

L'autre chiffre en Une des journaux est économique. Alors que Donald Trump espère "rouvrir" le pays et lever les restrictions d'ici le week-end de Pâques, les Etats-Unis ont enregistré 3,3 millions de demandeurs d'emploi supplémentaires en à peine une semaine.

Dans le même temps, le filet social est quasi inexistant et la protection des salariés très faible.

Dans le secteur de la restauration par exemple, les serveurs ne perçoivent souvent pas de salaire fixe mais se rémunérèrent seulement grâce aux pourboires des clients. Or, pas moins de 40 Etats sur 50 ont ordonné la fermeture ou des restrictions d'activité aux restaurants.

La Fédération des restaurateurs américains estime ainsi que si ces fermetures venaient à durer trois mois, cinq à sept millions de personnes "au minimum", perdront leur emploi.

Face à cette crise, un plan d'aide économique massif de 2.000 milliards de dollars vient d'être voté par la Chambre des représentants.

Ce vendredi, le Trésor américain a assuré que les citoyens toucheront des aides sous trois semaines au plus tard. Le plan prévoit un chèque de 1.200 dollars en faveur des personnes aux plus faibles revenus.

 

Egalement à retenir

  • Le virus continue de progresser en Afrique avec plus de 3.340 cas positifs et au moins 91 décès.
  • L'Afrique du Sud a enregistré ce vendredi (27.03) ses deux premiers décès, quelques heures après être entrée en confinement pour trois semaines. Le pays compte 927 cas positifs recensés.
  • En Ouganda, la plupart des lieux publics ont été fermés pour un mois.  La police a annoncé avoir blessé par balle deux hommes qui tentaient selon elle de s'opposer aux restrictions sur les déplacements.
  • En RDC, les dix millions d'habitants de la capitale Kinshasa sont placés à partir de ce samedi en confinement "intermittent" pour trois semaines.
  • Le patron de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki a été placé en quarantaine après qu'un de ses collaborateurs a contracté la maladie.
  • En Europe, c'est Boris Johnson qui est testé positif au coronavirus. Le Premier ministre britannique se vantait encore il y a peu qu'il serrait les mains à tout le monde sans craintes.
  • La compagnie aérienne allemande Lufthansa met 31.000 de ses salariés en chômage partiel.
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !