Les enfants ukrainiens aussi victimes de la guerre | International | DW | 19.11.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Convention des droits de l'enfant - 30 ans

Les enfants ukrainiens aussi victimes de la guerre

Si la majorité des enfants sont scolarisés en Ukraine, beaucoup souffrent du conflit qui touche le pays.

Bus d'une école en Ukraine

Les enfants ukrainiens sont victimes du conflit qui touche le pays (photo d'illustration)

La Convention internationale pour les droits des enfants adoptée le 20 nombre 1989 par l'Assemblée générale des Nations Unies fixe des droits pour tous les enfants de la planète.
Il s'agit de droits à l'éducation, à la protection sanitaire,  contre les abus ou encore, mais aussi du droit au jeu. Trente ans après l'adoption de cette convention, la DW vous propose une série de sujets sur la question.

Le cas ukrainien

Hlib, 13 ans

"Mon droit le plus important est celui à la vie", dit Hlib, 13 ans

Hlib a 13 ans. L'adolescent qui vit à Kiev, la capitale ukrainienne, est bien conscient de ses droits. "Mon droit le plus important est celui à la vie, parce que je lui dois de pouvoir vivre librement. Nous, les enfants, avons également le droit à l'éducation", explique-t-il. Et de poursuivre : "Par exemple, je vais dans une bonne école, alors je profite de ce droit, de ce qui me plaît. On nous a dit quels étaient nos droits mais aussi ce que signifient les droits et les devoirs."

L'éducation à améliorer

Même si la grande majorité des enfants est scolarisée en Ukraine, le pays doit encore faire des efforts en matière de respect des droits des enfants. La pauvreté, qui touche environ 35% de la population, affecte le bien-être des enfants et par conséquent la jouissance de leurs droits. Le nombre d'établissements préscolaires étant fréquemment en baisse, seulement 61% des enfants y accèdent. En plus, les infrastructures scolaires sont anciennes et de mauvaise qualité.

Enfants victimes de la guerre

Les enfants sont également victimes de mauvais traitements, notamment des châtiments corporels. Une pratique pourtant interdite par la loi ukrainienne. Ils sont aussi les premières victimes dans le conflit militaire qui secoue l'est de l'Ukraine. Des milliers d'enfants vivent au contact des combats ou des bombardements. Ils sont donc obligés de passer beaucoup de temps dans des abris de fortune. Selon le rapport 2017 de l'Unicef, la détresse psychologique chez les enfants reste l'un des principaux problèmes à l'est de l'Ukraine.

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !