Les deux Soudan dans l′impasse | Afrique | DW | 23.04.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les deux Soudan dans l'impasse

Après 10 jours d'occupation, le Soudan du Sud se retire de Heglig. Pour les autorités, l'opération vise à préserver la paix en permettant d'ouvrir des pourparlers avec le Nord. Mais à Khartoum, le ton reste belliqueux.

Le Soudan du Sud affirme que le retrait de son armée de Heglig est une réponse aux appels internationaux au calme. L'ONU, notamment, a demandé la semaine dernière aux deux Soudan de se retirer de toutes les zones frontalières contestées. Les Nations Unies - tout comme l'Union africaine - veulent encourager la reprise du dialogue entre Juba et Khartoum, afin de régler définitivement, par la négociation, les conflits inter-soudanais, à propos du tracé des frontières et de la répartition des ressources pétrolières entre les deux Etats.

Mais le Soudan, lui, voit ce retrait des militaires sud-soudanais comme une victoire de son armée contre celle de son ennemi du sud. Et Omar el-Béchir avait des accents de vainqueur en visitant la zone de Heglig ce lundi. Le président soudanais a d'ailleurs répété qu'il ne négocierait pas avec les autorités sud-soudanaises. Pour lui, les seules négociations possibles sont celles (je cite) "avec des fusils et des balles".

Les bombardements continuent toujours à faire des victimes civiles. Selon l'Onu, Heglig s'est vidée de presque tous ses habitants. Les combats y auraient fait plus de 5 000 personnes déplacées, dispersées dans la brousse ou sans abris.

Auteur : Yéro Ndiaye
Edition : Sandrine Blanchard

#audio#