Les consultations de Tshisekedi divisent plus qu′elles ne rassemblent | Afrique | DW | 12.11.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Les consultations de Tshisekedi divisent plus qu'elles ne rassemblent

L'Onu et l’Eglise catholique ont demandé aux acteurs politiques de s'abstenir de tenir des discours qui portent atteinte à la paix et la cohésion sociale.

Dans la crise politique en République démocratique du Congo, les Nations unies et l'Eglise veulent conduire les deux principales formations de la coalition au pouvoir à des négociations.

Le président Felix Tshisekedi a lancé début novembre des consultations nationales pour trouver des solutions aux tensions avec ses alliés du Front commun pour le Congo, le FCC de Joseph Kabila. Des consultations mal perçues par les pro-Kabila de la coalition gouvernementale.

"La solution c’est de ramener Tshisekedi et Kabila à table pour qu’ils puissent discuter" (Delphin Kapaya)

Le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l'homme et l’Eglise catholique de RDC ont donc demandé aux acteurs politiques de s'abstenir de tenir des discours pouvant porter atteinte à la paix et la cohésion sociale.

Un appel salué par le politologue congolais, Delphin Kapaya, pour qui, les consultations actuelles ne pourront qu’aggraver la crise. Ecoutez l'interview en cliquant sur l'image ci-dessus.