Les assassins des experts de l′Onu en RDC courent toujours | Afrique | DW | 21.02.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Les assassins des experts de l'Onu en RDC courent toujours

Les États-Unis pointent le manque de coopération de Kinshasa dans l'enquête sur le meurtre de Zaida Catalan (photo) et Michael Sharp en mars 2017. Et des éléments mettent en doute la version des autorités congolaises.

Écouter l'audio 06:55

"Les preuves que nous avons ne confirment pas la thèse du gouvernement congolais"

Nikki Haley, l'ambassadrice des États-Unis près l'ONU a indiqué la semaine dernière avoir personnellement remis au président congolais Joseph Kabila la liste de personnes devant faire l'objet d'une enquête dans le cadre de ce double assassinatcommis en mars 2017 au Kasaï, lors de sa visite à Kinshasa en octobre 2017.

Nikki Haley a publiquement déploré que ce document n'ait pas donné suite à une enquête, affirmation démentie lundi sur nos antennes par le chef de la diplomatie congolaise. Écoutez l'analyse de Jason Stearns, directeur du Groupe de recherche sur le Congo.

Audios et vidéos sur le sujet