Les agriculteurs allemands affaiblis par la canicule | Vu d′Allemagne | DW | 31.07.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Les agriculteurs allemands affaiblis par la canicule

Les fortes vagues de chaleur qui soufflent sur l’Europe ont des conséquences néfastes pour l’agriculture, notamment en Allemagne où le syndicat des agriculteurs réclame de l'aide de la part de l'Etat.

L’Allemagne est très touchée par l’impact des pics de chaleur. La région de Saxe-Anhalt, dans le centre du pays, a connu le plus grave incendie ces 18 dernières années : le feu a emporté, début juillet, près de 80 hectares de forêt. Cette situation a de quoi inquiéter les agriculteurs. Certains ont déjà annoncé une baisse des récoltes cette année. 

C’est en raison de cette situation que la Rheinischen Post souligne "le besoin urgent pour l'agriculture d'une stratégie d'adaptation au changement climatique." 

Pour le quotidien de Düsseldorf, les conséquences du changement climatique vont pousser, à l’avenir, l’Etat à mettre ses mains dans la poche des contribuables allemands, afin de répondre aux exigences des agriculteurs.  

En effet, pour faire face à l’absence de pluie et à la sécheresse qui touchent principalement le nord et l'est du pays, l’association allemande des agriculteurs a demandé 1 milliard d’euros au gouvernement. 

Mais pour la Sächsische Zeitung, les autorités ne devraient pas accéder à leur requête. Et pour cause : chaque exploitation agricole reçoit déjà de l'Etat environ 270 euros par an pour chaque hectare de terre. Ce qui selon le journal de Dresde est tout à fait juste puisque "l’Etat ne subventionne plus certains produits par rapport à d’autres."

Même si la Süddeutsche Zeitung comprend les revendications des paysans, en raison du contexte actuel, le journal de Munich demeure toutefois critique : "Le lobby agricole ne peut pas exiger, d’une part, l’ouverture des marchés, et d’autre part, appeler l’Etat à l’aide quand le marché et le climat se présentent sous leurs mauvais jours".  

Donald Trump veut rencontrer Hassan Rohani 

Bildkombo - Trump und Rohani

Un conseiller du président iranien a déclaré mardi que tout pourparler avec les Etats-Unis devaient commencer par une réduction des hostilités et un retour à l'accord sur le nucléaire.

Le président américain s’est dit prêt, lundi, à rencontrer son homologue iranien Hassan Rohani. Si le président américain envisage cette option, malgré sa fermeté affichée ces derniers mois contre Téhéran, c’est parce qu’il croit que ce sont ses menaces qui ont conduit le dirigeant nord-coréen à être un homme épris de paix, estime la Süddeutsche Zeitung. 

Avec cette annonce, la Stuttgarter Zeitung croit avoir saisie la tactique du locataire de la Maison Blanche. « Il cherche d’abord la confrontation, puis le rapprochement. Le tout en prenant en compte son propre électorat. Il reste par contre imprévisible quant à la suite », conclut le journal de Stuttgart. 
 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !