Le Tibesti, une région sensible du Tchad ″en nettoyage″ | Afrique | DW | 14.09.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Le Tibesti, une région sensible du Tchad "en nettoyage"

Au Tchad, depuis fin août, l'armée mène des opérations militaires dans la région du Tibesti, dans l'extrême-nord du pays. L’objectif est de "nettoyer la zone."

Écouter l'audio 02:07

"La solution passe par le dialogue" Acheikh Ibn-Oumar (Ancien ministre tchadien des Affaires étrangères)

L'opération de l'armée tchadienne fait suite à une attaque rebelle menée début août à Kouri Bougoudi par le Conseil de commandement militaire pour le salut de la République (CCMSR), un groupe armé tchadien basé dans le sud de la Libye.

L'extrême-nord du Tchad, le Borkou-Ennedi-Tibesti (BET, du nom des trois régions administratives), est une immense région désertique aux montagnes riches en métaux précieux et habitée par des autochtones de l'ethnie toubou mais aussi des orpailleurs.

Zone de trafics

Le BET est une zone propice à de nombreux trafics entre le Tchad, le Soudan, le Niger, la Libye. 

C’est ce qu'explique Acheikh Ibn-Oumar. Ancien ministre des Affaires étrangères du Tchad, il a également été membre d’un groupe rebelle et prisonnier dans les grottes du Tibesti. Acheikh Ibn-Oumar est actuellement membre de l'IPDD (Initiative Panafricaine pour la Défense de la Démocratie.)

Cliquez sur la photo ci-dessus pour écouter ses explications.

Audios et vidéos sur le sujet