Le SPD adopte son programme électoral | Allemagne | DW | 15.06.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le SPD adopte son programme électoral

Les législatives, c'est dans trois mois en Allemagne. Il est difficile pour les sociaux-démocrates du SPD de lancer une campagne destinée à détrôner Angela Merkel aux élections du 27 septembre prochain.

default

Frank-Walter Steinmeier, le candidat SPD au congrès de Berlin

Les législatives, c'est dans trois mois en Allemagne. Hier, le parti social-démocrate a adopté sa plate-forme électorale, au cours d'un congrès extraodinaire à Berlin. Le SPD est actuellement membre de la grande coalition au pouvoir, sous la direction de la chancelière Angela Merkel, qui dirige le parti adverse, la CDU. Et c'est ce même parti chrétien-démocrate qui caracole en tête des sondages et qui vient de remporter haut la main les élections européennes. Difficile donc pour les sociaux-démocrates de lancer une campagne destinée à détrôner Angela Merkel.

SPD Parteitag in Berlin Frank-Walter Steinmeier

Le SPD a dix points de retard sur la CDU/CSU d'Angela Merkel


L'optimisme était pourtant de mise au congrès de Berlin, après la débâcle des Européennes, où les sociaux-démocrates n'ont remporté que 20,8% des voix contre 37,9% pour les unions-chrétiennes. Frank-Walter Steinmeier a promis une campagne combative contre Angela Merkel :

Aussenminister Frank-Walter Steinmeier spricht auf SPD Parteitag in Berlin

Il sera difficile pour le SPD de remporter les législatives du 27 septembre

« Sans nous, ce pays présenterait une image bien différente. Si nous ne le soulignons pas, qui s'en chargera ? C'est pourquoi, il faut le dire et le répéter, au cours de ce congrès du parti et dans d'autres circonstances. Nous sommes fiers de notre travail et nous allons convaincre de très nombreux électeurs avant l'échéance du 27 septembre. »

Référence notamment aux réformes libérales entreprises par le précédent gouvernement dirigé jusqu'en 2005 par le social-démocrate Gerhard Schröder. Ces réformes étaient destinées à assainir les finances publiques et à rendre les systèmes sociaux plus performants, à moindre coûts toutefois. Pour faire face à la crise, les sociaux-démocrates sont à nouveau appelés à la barre, selon le candidat du SPD :

Steinmeier auf SPD Parteitag in Berlin

Le candidat social-démocrate se déclare en faveur du salaire minimun

«Une coalition conservatrice ne peut pas remporter les élections. Car l'idéologie qui nous a menés à la crise ne peut donner la réponse à cette même crise. Ça ne marche pas, tout simplement. »

Dans son programme électoral, le SPD refuse notamment les baisses d'impôt préconisées par la CDU. Les sociaux-démocrates prévoient au contraire de taxer davantage les hauts revenus. Ils s'engagent par ailleurs à instaurer un salaire minimum qui pourrait être de 7, 50 euros de l'heure.






  • Date 15.06.2009
  • Auteur Carine Debrabandère, Nina Werkhäuser, MAP
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/IA4b
  • Date 15.06.2009
  • Auteur Carine Debrabandère, Nina Werkhäuser, MAP
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/IA4b