Le sort des boat people birmans suscite l′inquiétude | International | DW | 28.01.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le sort des boat people birmans suscite l'inquiétude

Depuis plusieurs semaines, un millier de personnes qui fuyaient la Birmanie auraient été renvoyées en mer par la marine thaïlandaise. Plus de la moitié d'entre elles est portée disparue.

default

Réfugiés birmans et bangladais escortés par des soldats thaïlandais dans les îles Similan


Hier encore, 78 réfugiés birmans sont arrivés sur la côte ouest de la Thaïlande. Ces membres de l'ethnie Rohingya disent avoir été maltraités et battus par des soldats. Beaucoup d'entre eux avaient de graves brûlures et des cicatrices selon Kwanchai Katepart, un officier thaïlandais qui s'est exprimé à la télévision : "Ils nous ont fait signe de la main et ont appelé à l'aide, a-il dit . Lorsque nous les avons accueillis à bord, ils étaient complètement épuisés et affamés. Beaucoup d'entre eux étaient blessés".


Cette fois-ci, ils ont été amenés sur le continent et ont bénéficié d'une prise en charge médicale. Mais concernant les cas précédents, des organisations de défense des droits de l'Homme reprochent à la marine thaïlandaise d'avoir abandonné à la dérive des centaines de boat people venus de Birmanie. Nombre d'entre eux se seraient noyés.


Kitty McKinsey est porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés à Bangkok. Elle explique que "la marine thaïlandaise peut bien sûr empêcher des bateaux de débarquer sur ses côtes. Mais ce qui leur est reproché, c'est d'emmener les réfugiés sur de petites îles où ils sont détenus pendant plusieurs jours pour ensuite être lâchés en pleine mer dans des embarcations non motorisées, sans eau et sans nourriture". Le premier ministre thaïlandais, Abhisit Vejjajiva, a promis une enquête, mais il refuse qu'elle soit menée par le HCR.


Les Rohingya sont une ethnie minoritaire musulmane de la province d'Arakan, dans le nord-ouest de la Birmanie, à la frontière avec le Bengladesh. Ils ne sont pas reconnus comme citoyens birmans par la junte militaire qui les persécute depuis des années. Ils essaient apparemment de gagner la Malaisie où vivraient déjà plus de 20.000 d'entre eux. Chaque année, entre décembre et février, le nombre de boat people en provenance de Birmanie augmente considérablement, car à cette époque, la mer d'Andaman est particulièrement calme.

  • Date 28.01.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Gi6D
  • Date 28.01.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Gi6D
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !