Le Rwanda soutient Ntaganda et le M23 (HRW) | Afrique | DW | 04.06.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Rwanda soutient Ntaganda et le M23 (HRW)

L’armée congolaise ne parvient pas à mettre la main sur Bosco Ntaganda, qui passe à chaque fois à travers les mailles du filet. Human Rights Watch pense que le général mutin bénéficie d’un soutien actif venu du Rwanda.

FILE- In this June 30, 2010 file photo, Congolese former warlord Bosco Ntaganda in his national army uniform attends the 50th anniversary celebration of Congo's independence in Goma in eastern Congo. In a marked turnaround, Congo's president Joseph Kabila called Wednesday, April 11, 2012 for the arrest of Ntaganda, a notorious ex-warlord and army general, who has been allowed to walk freely despite an international indictment, an official said. Ntaganda is accused of using child soldiers for fighting in Ituri, in northeastern Congo, from 2002 to 2003. (Foto:Alain Wandimoyi, File/AP/dapd) +++Abweichende Namen: Tanganda, Ntanganda, Ntangana, Ntagenda, Baganda, Taganda

Jean Bosco Ntaganda

Au mois de mars dernier, le général congolais Jean Bosco Ntaganda a déclenché la mutinerie du « M23 » dans l’Est de la RDC. Actuellement, il est recherché pour crimes de guerre par la Cour pénale internationale. Or, les efforts de l’armée régulières de RDC pour l'arrêter échouent sans cesse, en dépit de plusieurs offensives lancées dans l'est du pays contre son mouvement. Bosco Ntaganda bénéficierait d'un large soutien humain et logistique en provenance de l'armée rwandaise. Kigali aurait pris le risque de violer l'embargo de l'ONU de vente d'armes aux milices congolaises - et peut-être misé sur le M23 - pour contrer l’avancée des FDLR hutus rwandais en territoire congolais. Cette thèse d'un soutien rwandais à Ntaganda est celle de l'ONU, partagée désormais par Human Rights Watch qui vient de publier un rapport à ce sujet.

Ecoutez ci-dessous les explications d’Anneke van Woudenberg, du bureau Afrique de l’ONG, à Londres.

Auteur: Sandrine Blanchard
Edition: Marie-Ange Pioerron

Écouter l'audio 02:00
Now live
02:00 min

"C'est important que le Rwanda ne laisse pas Bosco Ntaganda entrer sur son territoire" (Anneke van Woudenberg, HRW)

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !