Le RHDP conserve sa majorité au Parlement ivoirien | Afrique | DW | 10.03.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Le RHDP conserve sa majorité au Parlement ivoirien

En Côte d'Ivoire, l'opposition gagne du terrain après les législatives mais le parti présidentiel reste majoritaire à l'Assemblée.

L'oppostion signe son retour au Parlement ivoirien pour une nouvelle législature

L'oppostion signe son retour au Parlement ivoirien pour une nouvelle législature

Les résultats des législatives du 6 mars, dans la commune ivoirienne de Yopougon, étaient très attendus par le RHDP (parti au pouvoir en Côte d'Ivoire) et l’opposition. Yopougon est un symbole dans la conquête du pouvoir et pour ces législatives, l’opposition avait aligné trois grandes figures :

>>> A lire aussi : Législatives apaisées en Côte d'Ivoire

Georges Armand Ouégnin, président d’Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), Dja Houphouët, petit-fils du premier président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët Boigny, et Michel Gbagbo, fils de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo.

Il fallait donc que l’opposition gagne dans cette localité car "Yopougon est la plus grande commune de Côte d’Ivoire. C’est toute la Côte d’Ivoire qui est réunie à Yopougon. Donc la victoire de l’opposition est salutaire. IL est vrai que le parti au pouvoir a la majorité mais on est heureux parce que Yopougon est tombée", s’exclame Dja Houphouët, un des candidats élus.

Le parti au pouvoir majoritaire au Parlement

La victoire de l’opposition à Yopougon ne lui a pas pourtant donné la majorité tant souhaitée à l’Assemblée nationale malgré les six sièges. Mais, pour l’universitaire Sévérin Kouamé, perdre à Yopougon, fief de Laurent Gbagbo, "aurait été choquant et étonnant."

Il estime que "c’est juste un retour des choses qui confirment la réalité de l’équilibre des forces au niveau de Yopougon." 

Sévérin Kouamé explique par ailleurs que "six postes acquis à Yopougon ou ailleurs ne permettent pas d’avoir la majorité au Parlement."

Les enseignements à tirer du scrutin

Selon l’analyste politique Geoffroy Kouao "ces élections se sont déroulées dans un climat apaisé sur l'ensemble du territoire national" même si le taux de participation reste très faible (37%).

"Nous avons ont une nouvelle Assemblée nationale véritablement multicolore, avec certes une majorité absolue pour le RHDP au pouvoir mais on assiste à une percée remarquable de l’opposition avec 91 sièges, ce qui va permettre de véritables débats contradictoires’’, ajoute-t-il.

Les sièges au Parlement

La coalition PDCI de Bédié et les pro-Gbagbo obtiennent 50 sièges, le PDCI seul 23, et les pro-Gbagbo 8, soit  81 sièges.

Les autres partis d'opposition se partagent 10 sièges alors que les indépendants en obtiennent 26. 

Avec ses 137 sièges, le RHDP obtient donc la majorité à la prochaine assemblée nationale. Les candidats ont cinq jours pour faire des réclamations auprès du Conseil constitutionnel avant la proclamation des résultats définitifs.