Le président Talon propose un dialogue avec l′opposition béninoise | Afrique | DW | 21.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Le président Talon propose un dialogue avec l'opposition béninoise

Le président béninois, Patrice Talon, est sorti de son silence. Il s'est exprimé à la télévision lundi soir invitant la classe politique béninoise au dialogue, après des législatives contestées.

Ce discours qui intervient trois semaines après les élections législatives contestées devrait effectivement faire l’objet d’un effet tampon au sein de l’opinion béninoise puisqu’il appellé à l’apaisement, au dialogue et surtout au rassemblement. 


Selon Dandi Gnamou, professeure de l’université d’Abomey Calavi, l’annonce également de la relecture du code électorale et la charte des partis politiques par le parlement, qui constitue la pomme de discorde entre le pouvoir et l’opposition est un acte fort. 

"Je pense que l’opposition est vraiment dans l’idée du meilleur être pour les Béninois. Dans ce contexte là il me semble difficile que l’opposition ne soit pas au rendez-vous des discussions qu'elle-même a souhaité. Donc globalement il me semble que les perspectives c’est surtout de rassembler les Béninois et la communauté internationale", explique Dandi Gnamou, qui indique par ailleurs, que l’opposition ne devrait pas perdre de vue cette opportunité de main tendue du président Béninois. 

 

Les réformes 

 

La question des réformes sera sur le tapis probablement en octobre lors de la prochaine session parlementaire de la nouvelle législature. 

Mais de l’avis de Sadikou Alao, le président du Groupe d’étude et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social en Afrique, ce que les Béninois attendent réellement c’est un dialogue national réel. 

"Il continue de parler de l’égalité,  avec des lois sclérales qu’on continue de voter et qui font que le système soit totalement verrouiller . S’il voulait être un peu honnête, c’était de convoquer une conférence nationale bis pour demander à toutes les forces de la Nation de venir s’exprimer. Ce qu’il veut faire c’est qu’il veut toujours imposer son point de vue avec des entretiens qu’il a avec les uns et les autres ce qui ne rime à rien", indique Sadikou Alao. 

Le président béninois a annoncé des discussions prochaines avec la classe politique béninoise. Sans toutefois  un calendrier précis. 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !