Le président du Ghana est mort | Afrique | DW | 24.07.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le président du Ghana est mort

La nouvelle a été annoncée par un communiqué officiel de la présidence ghanéenne. John Atta Mills est décédé brusquement de maladie. Il était âgé de 68 ans.

Le bureau de la présidence ghanéenne a annoncé dans un communiqué la mort soudaine de John Atta Mills : « C'est avec le cœur lourd que nous annonçons la mort brusque et prématurée du président de la République du Ghana. » Le président Mills était tombé malade quelques heures auparavant. On ignore pour l'instant la cause exacte de ce décès. Tout au plus a-t-on appris qu'il était rentré il y a quelques semaines d'un contrôle médical aux États-Unis et que depuis la nuit dernière il était malade. John Atta Mills avait eu 68 ans samedi dernier (21 juillet).

Carrière politique

John Atta Mills dirigeait le Ghana depuis 2009. Ce juriste de formation avait été vice-président de 1997 à 2001 aux cotés de Jerry Rwalins. Et puis en décembre 2008, il est élu avec une très courte avance à la présidence du Ghana. Après deux tentatives précédentes qui avaient été infructueuses, puisqu'en 2000 et 2004 il avait été battu par John Kufuor. En juillet de l'année dernière, il avait été désigné par son parti, le Congrès démocratique national, pour briguer un deuxième mandat.

Succession

Conformément à la constitution, c'est le vice-président John Dramani Mahama qui assure l'intérim jusqu'à la fin du mandat de John Atta Mills début 2013, avec une élection présidentielle prévue en décembre 2012.

Archives

Économie et développement (Magazine)