Le nerf de la guerre | Vu d′Allemagne | DW | 28.05.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le nerf de la guerre

Les propos de Horst Köhler qui a justifié l'engagement militaire de la Bundeswehr en Afghanistan par la protection des intérêts économiques de l'Allemagne, la marée noire et la série de suicides en Chine

default

21 mai 2010: premier déplacement de Horst Köhler en Afghanistan

Faux-pas présidentiel, titre die Welt. Si le mérite du gouvernement actuel est d'avoir clairement parlé des intérêts géostratégiques de l'Allemagne en Afghanistan, les propos de Horst Köhler font penser que l'armée se bat seulement pour conserver ses routes commerciales. Le président allemand n'a jamais été un maître en rhétorique, note le quotidien. Mais avec son faux-pas, Horst Köhler devient carrément le témoin de tous ceux qui ont toujours refusé que l'Allemagne assume sa responsabilité internationale.

De son côté, le Handelsblatt ne voit pas pourquoi tout le monde s'affole. La stratégie européenne dit clairement que la protection des ressources naturelles et celle des routes commerciales est l'un des défis politiques de l'engagement international en Afghanistan. Dans ce sens, les propos du président sont une lapalissade rien de plus.

USA Ölpest Golf von Mexiko Küste

Le pétrole s'est répandu à un rythme de 2 à 3 millions de litres par jour depuis le naufrage le 22 avril de la plateforme qu'exploitait BP

Pendant ce temps, dans le Golfe du Mexique, le pétrole continue de se répandre et Barack Obama a décidé de prolongé de six mois un moratoire sur l'octroi de permis de forages pétroliers en mer. Une décision que la plupart des quotidiens accueillent avec scepticisme. Pour la Süddeutsche Zeitung, le président américain n'a pas vraiment la force d'imposer un changement radical dans la politique énergétique de son pays et la marée noire n'y change rien. Il suffit de voir les images à la télévision pour se rendre compte que la compagnie British Petroleum est la seule à agir depuis 5 semaines sur les lieux du crime et qu'elle a réduit la Maison Blanche au rang de spectateur. Il manque à Barack Obama le courage de saisir la marée noire comme une chance pour faire avancer la protection du climat, estime le quotidien. Il sait très bien que cette catastrophe est le symbole éclatant de la dépendance fatale des Etats-Unis au pétrole. Mais à quelques mois des élections, il n'osera pas agir.

Flash-Galerie iPad Deutschland

iPad: une merveille plus chère qu'elle en a l'air

La Tageszeitung s'interesse à la série de suicides chez Foxconn, un fournisseur de composants d'Apple chez qui les conditions de travail sont tous sauf humaines. On ne peut pas dire que la magie et le côté révolutionnaire qu'incarne l'entreprise américaine se répercute dans le domaine social. Pour le quotidien, Apple est clairement responsable.

Auteur: Konstanze von Kotze / Edition: Carine Debrabandère

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !