Le Mozambique en train de craquer | Afrique | DW | 03.02.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Mozambique en train de craquer

Les violences armées entre le parti au pouvoir, le FRELIMO, et la RENAMO (opposition), provoquent la fuite de milliers de civils. Les déplacés s'entassent dans des camps près du Malawi ou de l’autre côté de la frontière.

Écouter l'audio 01:37
Now live
01:37 min

« Nous avons fui parce que beaucoup ont été tués et beaucoup de femmes ont été violées. » (Adelino, réfugié)

Au Mozambique, le regain des violences armées entre le parti au pouvoir depuis l’indépendance, le FRELIMO, et le principal parti d’opposition, la RENAMO, provoque la fuite de nombreux civils. Les déplacés s'entassent dans des camps près du Malawi ou se réfugient de l’autre côté de la frontière. A cause de leur nombre croissant, la situation humanitaire se détériore. Dans le camp de Kapise, les cabanes sont faites de bric et de broc, les tentes sont déchirées. Les conditions de vie des réfugiés y sont lamentables. Ce camp est situé dans le sud du Malawi, près de la ville de Chikwawa.

Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur les tensions au Mozambique.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet