Le groupuscule de ″citoyens du Reich″ interdit en Allemagne | Spécial | DW | 19.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Spécial

Le groupuscule de "citoyens du Reich" interdit en Allemagne

La décision est prise quelques semaines seulement après l'attentat raciste de Hanau. Et c’est une première concernant cette mouvance hétérogène mêlant néonazis, nostalgiques du Kaiser et négationnistes.

D’après les autorités, des perquisitions ont été menées ce jeudi dans dix régions du pays dans le cadre d’une enquête visant le groupe "Geeinte deutsche Völker und Stämme", c’est-à-dire Peuples et tribus allemands unis.

L'interdiction survient dans un contexte de recrudescence des agressions racistes et antisémites dans le pays.

L’Allemagne a été confrontée à trois attentats racistes et antisémites en près d'un an : un élu pro-migrant a été assassiné, les attaques racistes de Hanau ont fait neuf morts en février dernier et l'attaque visant la synagogue de Halle en plein Yom Kippour avait fait deux morts.

Les citoyens du Reich

Les "Reichsbürger" ou les citoyens du Reich ne reconnaissent pas l'existence de la République fédérale d'Allemagne (RFA) et n'obéissent pas aux institutions ou à la police.

Ces dernier ne paient ni impôts ni amendes ou autres cotisations sociales. Certains vont jusqu’à fabriquer leurs propres papiers d'identité et réinventer les plaques d'immatriculation de leurs véhicules.

Des comportement qui ont notamment  amené la justice allemande à condamner un membre de ce groupuscule à la perpétuité pour avoir tué en 2016 un policier venu l'interpeller et saisir des armes.

On estime à quelque 19.000 les membres des Reichsbürger dans le pays. Parmi eux des négationnistes. Un millier sont considérés "extrémistes de droite".

La menace sécuritaire liée à l'extrême droite est très élevée en Allemagne d’après le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer  qui avait fait cette déclaration quelques jours après les fusillades de Hanau.