Le grand nettoyage de N′Djamena | Coupe du monde de football 2018 | DW | 04.06.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

Le grand nettoyage de N'Djamena

L'ancien maire de N'Djamena, actuellement sous les verrous, avait signé un contrat avec une société camerounaise, Hysacam, qui devait se charger de nettoyer la ville. Mais la mairie n'a jamais honoré ses factures.

default

Le Tchad se prépare à célébrer le cinquantenaire de son indépendance, le 11 août prochain. L'ancien maire de N'Djamena, la capitale, actuellement sous les verrous pour détournement de fonds, avait signé un contrat avec une société camerounaise, HYSACAM, qui devait se charger de nettoyer la ville en vue des festivités. Mais la mairie n'a jamais honoré les factures. HYSACAM a donc stoppé ses travaux. Malgré les nouvelles mesures prises pour rendre la ville plus belle et plus propre avant la date fatidique, les habitants ne constatent pas vraiment d'amélioration dans leur quotidien.

Happy Birthday Africa Tschad

Le Tchad fête son indépendance le 11 août prochain


La mairie de N'Djaména a oublié d'honorer ses factures

L'ex-maire étant arrêté, son successeur, Marie-Thérèse Mbaïlemdana, a préféré recruter elle-même les femmes et les hommes pour enlever les ordures.

La population n'djamenoise est partagée quant à la décision du maire. Certains doutent de la capacité de ces femmes et de ces hommes de rendre la ville propre, tant la tâche est grande. De plus, c'est le centre ville et non les quartiers reculés qui sont concernés. Mahamat Ali, un habitant le quartier Moursal, se lamente :

Tschad Flagge

«Si aujourd'hui, nous voyons les vieilles dames nettoyer les grandes avenues de la capitale, c'est désolant parce que ces femmes ne sont pas entretenues, c'est triste. Sans la population, la mairie ne peut pas atteindre ces objectifs ».

Yoyam Jean Baptiste est lui aussi pessimiste: « J e ne crois que ce grand nettoyage peut pas se faire à un mois de la fête. Je ne crois pas qu'ils rendront la ville plus propre avant les festivités. Les quartiers éloignés sont restés sales. Est-ce que c'est balayer le sable qui est sur le goudron qu'ils appellent faire du nettoyage ? Je crois que le nettoyage en train d'être fait ne rendra jamais cette ville de N'Djaména propre ».

Les préposés au nettoyage sont des gens capables et font un travail impeccable, réplique Madame le Maire, qui assure que leur tâche sera accomplie en temps utile.

Ecoutez ci-dessous la correspondance d'Edouard Takadji

Auteur : Edouard Takadji
Edition : Carine Debrabandère

La rédaction vous recommande