Le grand buffet de la conjoncture est ouvert | Vu d′Allemagne | DW | 14.01.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le grand buffet de la conjoncture est ouvert

Le second plan de relance économique adopté hier par la grande coalition en Allemagne fait la Une des quotidiens aujourd'hui. Et les éditorialistes sont assez critiques...

default

"Fermé pour cause de faillite"... le plan de relance adopté par la coalition vise à limiter les effets de la crise économique.

Des chiffres, des chiffres et encore des chiffres. Un plan historique : 50 milliards d'euros dont 17 milliards pour l'investissement, 18 milliards de baisses d'impôt, une prime exceptionnelle de 100 euros par enfant... le grand buffet de la conjoncture est ouvert, titre die Welt, et la grande coalition a prévu des petits fours pour tout le monde. C'est joli, c'est consensuel, mais cela est-t-il vraiment adapté pour étouffer la crise économique, s'interroge le quotidien ? Le plan de relance est censé, comme son nom l'indique, relancer l'économie. Pour cela, il ne faut pas seulement qu'il ait un volume conséquent. Il faut aussi qu'il soit stimulant et surtout que ses effets soient rapides. En un mot, tout le contraire des mesures adoptées par le gouvernement.

Symbolbild EU Konjunkturpaket

Comment ne pas se réjouir d'une baisse des impôts et des cotisations, note la Frankfurter Allgemeine Zeitung. C'est une bonne surprise, certes. Mais personne n'est dupe : l'effet euphorisant du plan va rapidement s'évanouir. En revanche les nouvelles dettes engendrées par l'Etat, elles, mettront bien plus de temps à disparaître. Et s'il va falloir attendre plusieurs années avant de connaitre la fin du thriller intitulé "la bulle du crédit, 2", le film en question fait déjà, maintenant, froid dans le dos.

Hand mit Stempel Finanzamt

Le plan comprendra des baisses d'impôts d'un montant de 18 milliards d'euros pour les particuliers et pour les entreprises

Die Tageszeitung remarque pour sa part que la grande coalition et en particulier les partis conservateurs distribuent leurs cadeaux aux mauvaises personnes. Prenons par exemple les baisses d'impôts. Au final elles ne profiteront qu'aux gros revenus. Même chose pour la baisse de la cotisation pour l'assurance maladie. Elle est non seulement plus faible qu'initialement prévue, mais elle va également davantage profiter aux personnes qui gagnent bien leur vie. Ceci est d'autant plus inquiétant lorsque l'on sait que les effets du plan seront des effets à long terme.

Verhandlungen über Konjunkturpaket

Le second plan doit encore être adopté par les deux chambres du Parlement allemand après avoir été discuté des heures durant à la chancellerie

Selon la Süddeutsche Zeitung enfin, on peut discuter indéfiniment du sens ou du non sens de ce second plan de relance. Mais le fait est que la situation du moment est plus dangereuse qu'elle ne l'a jamais été et que personne ne remet cela en doute. Ralentissement économique, crise financière et défaillances structurelles, voilà trois foyers d'incendie qui se sont rejoints pour créer un gigantesque brasier. L'Etat se devait d'apporter une réponse adaptée à l'ampleur de la catastrophe. Malgré toutes les critiques, justifiées, que l’on peut faire à l’Allemagne pour sa gestion de la crise, il faut reconnaître que le pays, avec ses deux plans qui cumulent 75 milliards d’euros, est à la hauteur de son poids économique au sein de l’Union européenne.

  • Date 14.01.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GY9u
  • Date 14.01.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GY9u
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !