Le gouvernement sénégalais suspend les activités de Lead Afrique francophone | Afrique | DW | 22.11.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Le gouvernement sénégalais suspend les activités de Lead Afrique francophone

Le pouvoir reproche à l'ONG ses liens avec le mouvement citoyen Y en a marre. Des négociations sont en cours pour permettre à Enda Lead Afrique de reprendre ses activités au Sénégal.

Depuis quelques jours, Enda Lead Afrique a cessé ses activités au Sénégal. L’Etat reproche à la structure de financer le Mouvement Y’en A Marre. Une accusation que réfutent les responsables de l'ONG.

"Enda Lead Francophone n’a jamais financé Y’en A Marre. Enda Lead Francophone est un partenaire stratégique qui gère justement les financements que reçoit le mouvement. On a reçu des financements d’Oxfam gérés par Enda Lead, des financements d’Osiwa gérés par Enda Lead", a estimé Simon, membre fondateur de  Lead Afrique francophone.

Réaction du parti au pouvoir

Du côté du parti au pouvoir, on estime que l’ONG a failli à sa mission."Elle n’a pas vocation de garder de l’argent pour un mouvement qui n’est pas considéré comme un mouvement d'utilité publique. Donc, je pense que l’Etat a parfaitement raison de suspendre l’agrément de cette ONG", affirme Djiby Ba, membre de l’Alliance pour la république, le parti au pouvoir. 

Dans son discours d'investiture du candidat Macky Sall par les cadres de son parti, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, a laissé entendre que la société civile doit respecter certaines valeurs.

"L’éthique est un élément fondamental de la gouvernance. Par conséquent, qu’on soit dans la gestion publique comme dans la société civile, on doit effectivement mettre devant l’éthique dans toute action de gouvernance", dit-ilavant d'inviter les organisations de la société civile "d’être à équidistance des acteurs du jeu public mais aussi d’être extrêmement transparentes dans leur gouvernance, notamment dans leur gouvernance financière."  

Neutralité du Mouvement 

Pour sa part, Enda Lead Afrique assure que son mouvement n'appartient á aucune chapelle politique.

"On n’est pas partisan. Combien de fois l’opposition nous a sollicités pour défendre untel ou untel. One ne nous a pas vus sur ce terrain-là. Nous, on est avec les Sénégalais. Ils savent que c’est Enda Lead qui gère, pour que justement il n’y ait pas de détournement d’objectif, qu’il n’y ait pas de piochage  par-ci par-là. C’est géré par une organisation qui s’y connait, qui est professionnelle et qui nous permet d’exécuter", martèle Simon de Enda Lead Afrique. 

De sources concordantes, des négociations ont été entamées pour que l’ONG puisse reprendre ses activités au Sénégal. En attendant, le mouvement citoyen Y en a marre a décidé de ne pas mener un plan d’actions afin de donner une chance à la médiation.