Le geste de trop pour Peer Steinbrück ? | Allemagne | DW | 13.09.2013
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le geste de trop pour Peer Steinbrück ?

A moins de dix jours des élections législatives allemandes, une photo met la scène politique en ébullition. En couverture du cahier hebdomadaire de la Süddeutsche Zeitung, Peer Steinbrück fait un doigt d'honneur.

A woman holds a magazine supplement of German newspaper Sueddeutsche Zeitung depicting Peer Steinbrueck, Social Democratic Party's chancellor candidate, giving the middle finger, on September 13, 2013. German Chancellor Angela Merkel's chief election rival sparked a storm of derision and online ridicule by allowing himself to be photographed making the vulgar middle-finger gesture. AFP PHOTO / JOHN MACDOUGALL (Photo credit should read JOHN MACDOUGALL/AFP/Getty Images)

La couverture très controversée du cahier hebdomadaire de la Süddeutsche Zeitung

Le geste de Peer Steinbrück, candidat social-démocrate à la chancellerie, lui vaut de virulentes critiques de la part de ses opposants. De leurs côtés, les médias allemands et étrangers ont abondamment relayé le cliché et la polémique semble enfler. Mais la classe politique allemande semble avoir bien peu à se mettre sous la dent pour tomber dans une telle polémique. Il ne reste maintenant plus que neuf jours avant les élections législatives, un scrutin capital pour le pays puisqu'il débouchera sur l'élection, par la nouvelle assemblée, du chancelier. A droite, les conservateurs de la CDU et les libéraux ont vivement critiqué la posture adoptée par le candidat social-démocrate. Pour Philippe Rösler, vice-chancelier et président du parti libéral FDP, "Ce geste n'est pas digne d'un candidat à la chancellerie". Mais il faut dire aussi que cette photo tombe à pic pour la droite allemande. Dans la toute dernière étape de la course électorale, un récent sondage indique un recul des libéraux et des conservateurs. Une descente dans les intentions de vote qui, si elle continue, pourrait obliger Angela Merkel à composer avec les sociaux-démocrates après les élections.

Une opération bien calculée ?

Ce matin, nombreux étaient les médias qui se demandaient à quoi peut bien rimer cette pose de Peer Steinbrück. S'agissait-il d'une opération de communication bien calculée ? Non, répond la Süddeutsche Zeitung qui raconte la scène. Peer Steinbrück participait à une série de questions auxquelles il devait répondre par des gestes. A la question : « que pensez-vous des surnoms que vos détracteurs vous donnent ? », Peer Steinbrück a répondu par un doigt d'honneur. Selon la Süddeutsche Zeitung, après la séance photos, le porte-parole de Peer Steinbrück aurait tenté de faire retirer le cliché de la série à publier. « Non, non, c'est bien comme ça », aurait alors répondu Peer Steinbrück. On verra bien où cette histoire le mènera.