Le FMI renaît de ses cendres | International | DW | 30.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le FMI renaît de ses cendres

La rencontre semi-annuelle du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale a lieu à Istanbul. Après des années de controverse, le FMI refait surface avec la crise économique.

default

La fin de la malédiction pour le FMI?

L'Islande, dont l'économie a bien failli s'effondrer avec la crise, a été un des premiers pays à bénéficier de ce soutien. Le Mexique a reçu 47 milliards de dollars, un des plus gros crédits de l'histoire de l'institution. La Pologne, la Biélorussie, le Pakistan, mais aussi la Turquie et la Roumanie se sont eux aussi tournés vers le FMI.

Dominique Strauss-Kahn bei der IMF-Konferenz

Dominique Strauss-Kahn veut continuer à réformer l'institution

Un changement d'attitude salué par son directeur général Dominique Strauss-Kahn:

« La disqualification qui a pesé sur les négociations avec le FMI n'existe presque plus, et c'est un début. Les pays membres reconnaissent désormais que la coopération avec le FMI est bénéfique. »

Pendant longtemps, le FMI a été considéré comme inutile. Il était là avec ses 250 milliards de dollars, et sa réserve de 3200 tonnes d'or. Mais personne ne venait frapper à sa porte. Pour la bonne et simple raison que l'institution réclamait des pays bénéficiaires de gros efforts, et notamment la suppression des déficits budgétaires, des subventions, et la diminution des prestations sociales.

Gebäude Internationaler Währungsfond IWF Washington

Le bâtiment du FMI à Washington

Ce qui lui a valu une très mauvaise réputation dans les pays en développement. Mais avec la crise économique, tout a changé:

« Je crois qu'avant tout, le FMI cherche à éteindre le feu, ce qui est sa mission la plus importante en temps de crise. Sur le front financier, je crois que le FMI a fourni les ressources dont avaient besoin les différents pays. Dans ce sens là, il joue son rôle. C'est pour cette raison que lors du G20, on a décidé de tripler les ressources du Fonds qui proviennent des banques centrales. Si on doit accorder plus de crédits, on a besoin de plus de ressources. »

Merkel auf dem G-20 Gipfel in Pittsburgh

A Pittsburgh, les membres du G20 ont décidé de renouveler le système financier

Or le constat a été fait aujourd'hui à Istanbul: la stabilité financière s'améliore, mais les banques manquent toujours de fonds pour financer les crédits. Les missions du FMI sont donc toujours d'actualité:

« Tout cela est très important pour moi: des avertissements à temps, donner de bons conseils, voir ce que sont les risques pour l'avenir. Aider les gouvernements à contourner ces risques. C'est notre rôle. Je crois que le rôle de cette institution est de dire la vérité telle que nous la voyons. »

Le FMI pourrait aussi coordonner les efforts de régulation et de surveillance des marchés, décidés lors du G20 de Pittsburgh.

  • Date 30.09.2009
  • Auteur Audrey Parmentier/Karl Zawadzky
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JuRh
  • Date 30.09.2009
  • Auteur Audrey Parmentier/Karl Zawadzky
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JuRh
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !